Annotation sémantique multimodale : application au cas des grottes ornées

par Violette Abergel

Projet de thèse en Conception

Sous la direction de Livio De luca et de Philippe Veron.

Thèses en préparation à Paris, ENSAM , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences des métiers de l'ingénieur (Paris) , en partenariat avec MAP - Modèles et simulations pour l'Architecture et le Patrimoine (laboratoire) depuis le 01-01-2017 .


  • Résumé

    L'étude et la gestion d'objets patrimoniaux devenus inaccessibles présentent des enjeux scientifiques importants faisant intervenir des outils et acteurs variés, à l'origine de vastes bases de données hétérogènes. Les contenus et activités qui en découlent ne sont pas centrés sur un unique système d'exploitation de données existantes, ce qui induit d'importantes difficultés à corréler les connaissances accumulées et à garantir leur pérennité. A ce titre, l'organisation et la structuration de ces ressources constitue aujourd'hui un problème majeur pour l'étude et la documentation du patrimoine. Une approche récente consiste à mettre en relation différents supports d'analyse, en propageant des annotations initialement conduites sur des supports 2D, à l'ensemble des représentations 2D ou 3D de l'objet d'étude. Néanmoins, si le modèle géométrique sémantisé est un support intéressant par sa capacité à porter en lui de multiples strates de données, les destinataires de ces informations, aux domaines d'expertises spécifiques, ne font pas nécessairement figures d'experts dans la question de la spatialité. Plus particulièrement, ils s'avèrent souvent néophytes en matière de manipulation de données tridimensionnelles. Etant donnée la capacité de la réalité mixte à se présenter comme facilitateur de compréhension, de perception, de diffusion d'informations spatialisées, il s'agira de l'envisager comme potentiel vecteur d'échanges entre acteurs d'un édifice patrimonial, autour d'un modèle 3D sémantisé et sémantisable. Le cas d'étude retenu pour la mise en œuvre de ce travail sera le corpus des Grottes Ornées, géré par le Centre National de la Préhistoire, et dont la majorité des contenus est classée ou inscrite au titre des Monuments Historiques.

  • Titre traduit

    Multimodal semantic annotation : case study of decorated caves


  • Résumé

    The study and preservation of inaccessible cultural heritage assets represent important scientific issues involving various tools and actors, generating wide heterogeneous databases. Resulting contents and related activities do not focus on a single environment for their exploitation, which brings major drawbacks for correlating accumulated knowledge and ensuring its sustainability. So, organization and structure of these resources is more and more a problem for analysis and documentation of cultural heritage contents. A recent approach consists in linking different analysis media, allowing the propagation of annotations initially conducted on 2D views of a given object to its whole dataset made of 2D or 3D representations. Nevertheless, if the semantic geometric model is an interesting way - thanks to its capacity to carry multiple data layers - the end-users of this information, which may be experts in their specific domain, may not necessarily be experts in the field of spatial exploration and handling of 3D virtual objets. As mixed reality facilitates the comprehension, the perception and the diffusion of spatialized information, it could be considered as a potential exchange vector between actors involved in the preservation of a heritage (historical) site (artifact, building…) around a semantic and semantisable 3D model. The case study chosen for the implementation of this work will be the Decorated Caves corpus, managed by the Centre National de la Préhistoire (CNP), which contents are mostly classified or registered as “Monuments Historiques”.