Étude comparée des lyriques d'al-Andalus et d'Occitanie aux XIe-XIIe siècles

par Clélia Bergerot

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Gabriella Parussa, Mourad Yelles et de Andrea Valentini.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences du langage (Paris ; 2019-....) , en partenariat avec CLESTHIA (Paris) (laboratoire) depuis le 14-10-2016 .


  • Résumé

    Ce travail vise à apporter des propositions de réponse à la question des relations entre les traditions poétiques arabo-andalouse et occitane, par le biais d'une analyse comparative. Il s’agit de reconsidérer un sujet ayant fait l’objet de nombreuses publications, discussions et polémiques, mais qui laisse bien des points obscurs et des questionnements sans réponse satisfaisante à ce jour. Ce faisant, nous veillons à inscrire notre recherche dans le sens d’une défense de la pertinence de la "théorie arabe" quant à la problématique de la formation de la lyrique troubadouresque. L’étude se divise en deux parties. La première entend aborder les différents écrits sur ce sujet de façon chronologique et selon une approche historiographique. Elle comprend aussi l’état de l’art, suivi d’un exposé des arguments émis pour soutenir ou infirmer la possibilité d’une parenté entre les deux lyriques, ainsi qu’un bilan critique. La deuxième partie de la thèse constitue l’apport majeur que notre travail se donne pour but d’accomplir. Il s’agit de l’étude poétique comparée de deux corpus en langues arabe et occitane ancienne se composant d’une quarantaine de pièces chacun. Cette partie de l’étude relève de l’analyse thématique et rhétorique. Elle devrait nous permettre d’entamer l’élaboration d’une matrice qualitative regroupant les aspects sur lesquels les deux corpus peuvent être comparés. L’étude des réseaux thématiques et des procédés langagiers constitue une approche adéquate pour faire ressortir les procédés techniques inhérents à la création poétique. Au fur et à mesure de l’analyse, nous menons donc une réflexion sur les aspects relatifs tant à la phase de création, qu’à la mise en acte de la parole poétique dans le contexte de la performance vocale.

  • Titre traduit

    Comparative study of al-Andalus and Occitania’s lyrical traditions in the 11th-12th centuries


  • Résumé

    This work aims to suggest possible answers to the question of the relationship between the Arab-Andalusian and Occitan poetic traditions, through a comparative analysis. It consists of reconsidering a theme that has been the subject of numerous publications, discussions and controversies, but which leaves many obscured points and questions without satisfactory answers. However, we take care to inscribe our research in the direction of a defense of the pertinence of the “Arab theory” regarding the problematic of the formation of the troubadouresque lyrical. The study is divided into two parts. The first intends to touch on the various writings on this subject chronologically and according to a historiographical approach. It also involves the state of the art, followed by a presentation of the arguments emphasized to sustain or deny the possibility of a kinship between the two lyrics, as well as a critical appraisal. The second part of the thesis constitutes the major contribution that our work proposes to perform. This is a comparative poetic study of two corpuses in ancient Arabic and Occitan languages including of around forty pieces each. This part of the study is thematic and rhetorical analysis. It should permit us to initiate a qualitative matrix bringing together the aspects on which the two corpuses can be compared. The study of thematic networks and language processes constitutes an adequate approach to accentuate the technical process inherent in poetic creation. As the analysis progresses, so we conduct a reflection on aspects relating both to the phase of creation, and to the enactment of poetic speech in the context of vocal performance.