Culture d'enseignement et d'apprentissage des langues dans des situations d'urgence. Cas d'étude : le camp de Zaatari pour réfugiés syriens en Jordanie

par Amal Khaleefa

Projet de thèse en Didactique des langues et des cultures

Sous la direction de Valérie Spaëth et de Jean-Patrick Guillaume.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (laboratoire) et de Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (equipe de recherche) depuis le 20-09-2016 .


  • Résumé

    Cette étude s’intéresse à la didactique des langues dans un contexte humanitaire et d’urgence - celui du camp de Zaatari pour les réfugiés syriens en Jordanie – et s’inscrit au croisement de quatre disciplines principales : la didactique des langues, les sciences de l’éducation, l’anthropologie, et la psychothérapie Elle fait émerger, selon une approche interdisciplinaire, des liens complexes entre le macro-contexte : les politiques éducatives imposées par le pays d’accueil par rapport aux réalités éducatives et linguistiques que vivent les enfants réfugiés ; méso-contexte : le rôle que joue l’enseignement associatif et non-formel dans le camp ; et le micro-contexte l’impact que pourrait avoir l’enseignement de la compétence plurilingue et pluriculturelle dans le camp. En analysant les résultats d’une étude qualitative, se basant sur des observations participantes, des questionnaires écrits et des entretiens semi-directifs effectués auprès des enseignants, des apprenants, des parents, et des responsables des projets, l’étude permettra d’apporter des éléments de réponse aux « pourquoi » et « comment » les langues arabe, anglaise et française sont enseignées. De plus, elle proposera des pistes pour un enseignement-apprentissage des langues mieux adapté aux nouveaux besoins notamment psychologiques des apprenants réfugiés dans ce camp.


  • Pas de résumé disponible.