Glycomique miniaturisée pour l'étude des maladies auto-immunes -μGLYC

par Nicolas Eskenazi

Projet de thèse en Chimie Analytique

Sous la direction de Joelle Vinh.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Chimie Physique et Chimie Analytique de Paris-Centre , en partenariat avec Spectrométrie de Masse Biologique et Protéomique (laboratoire) et de ESPCI Ecole supérieure de physique et de chimie industrielles de la Ville de Paris (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    Le but à long terme de ce projet de recherche est l'étude de l'implication de la glycosylation dans les maladies à médiation immunitaire. La glycomique reste encore un défi scientifique à l'interface biologie/chimie. Les glycanes qui recouvrent la surface des cellules peuvent constituer un code moléculaire pour la communication intercellulaire, le "code sucré", qui contrôle une multitude de mécanismes biologiques essentiels. Le système immunitaire est en équilibre dynamique entre la tolérance et l'activation de la réponse immunitaire. Si cet équilibre vient à être perturbé, une cascade de réactions peut être déclenchée vers des réponses inflammatoires et/ou auto-immunes. Nous nous proposons de développer une approche analytique s'appuyant sur les stratégies « omiques » disponibles au laboratoire afin de localiser et de réaliser une étude structurale semi quantitative des chaines glycosylées. Ces approches visant des applications biomédicales, elles seront développées à l'échelle microfluidique.

  • Titre traduit

    Miniaturized glycomics for autoimmune diseases investigation -µGLYC


  • Résumé

    /