Comment on raconte l'histoire du génocide des Arméniens à l'école en 2015 : étude comparative en Turquie, en Arménie et dans la diaspora (France, Liban)

par Öykü Gürpinar

Projet de thèse en Histoire et civilisations

Sous la direction de Claire Mouradian.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 19-10-2016 .


  • Résumé

    Ce projet de thèse porte sur une étude comparative de l’historiographie et de l’enseignement du génocide des Arméniens, en particulier à travers les manuels d’histoire dans les écoles arméniennes ou les écoles publiques fréquentées par les élèves d'origine arménienne, en Turquie, en Arménie, en France et au Liban. L’objectif est de déterminer les différences entre des approches historiographiques, des modes de narration, d’interprétation et de contextualisation historiques ainsi qu’entre des manières de transmission d’un évènement catastrophique et traumatique. Dans l’intention de revisiter la question du lien entre l’historiographie et son usage, en particulier dans la politique de revendication ou de négation, le projet tentera d’illustrer la complexité du débat sur la politique de transmission. A cette fin, et alors qu’un centenaire de conflits sur l'historiographie et la politique sur le génocide des Arméniens se cristallisaient, l'année 2015 s’est imposée comme période de recherche. L’étude s’appuiera sur quatre cas, quatre pays illustrant la variété des historiographies selon des contextes étatiques et idéologiques différents : la Turquie pour son historiographie négationniste, l’Arménie pour son historiographie affirmative, le Liban pour son libéralisme à l’égard des minorités, et la France pour sa position assimilatrice. La recherche s’effectuera à trois niveaux : au niveau macro pour l’étude de la situation des communautés arméniennes dans les pays choisis, au niveau méso pour l’analyse des manuels d’histoire utilisés dans les établissements scolaires fréquentés par les Arméniens, au niveau micro, à travers des entretiens avec les auteurs de manuels, les enseignants d’histoire, les responsables d’associations arméniennes.

  • Titre traduit

    Narrations of the Armenian Genocide in Schools on 2015 : comparative Study on the History Textbooks in Turkey, Armenia, and Diaspora (France, Lebanon)


  • Résumé

    The thesis project concentrates on a comparative study of the historiography and pedagogy of the Armenian Genocide, particularly through history textbooks employed by Armenian schools or public schools frequented by Armenian students, in Turkey, Armenia, France and Lebanon. The aim of the project is to determine the differences between historiographical approaches, modes of narrative, historical interpretation and contextualization, and above all, transmission of a catastrophic and traumatic event onto next generation of Armenians. With the intention of revisiting the question of the correlation between historiography and its use, especially in terms of recognition and denial, the project will essay to illustrate the complexity of the debate on the politics of transmission. In relation to this objective, the year of 2015, the centennial when the conflicts on historiography and politics over the Armenian Genocide was characteristically condensed, is specified as the precise period of the research. In order to demonstrate the variety of historiographies according to the different socio-political and ideological contexts, the fieldwork will involve four countries: Turkey for its denialist historiography, Armenia for its affirmative historiography, Lebanon for its libertarian attitude towards minorities, and France for its assimilative position. The research will be carried out at three levels: the present literature on the situation of Armenian communities in the selected countries as the macro-level; the history textbooks utilized in schools attended by Armenians as the meso-level; and the interviews with textbook authors, publishers, history teachers, leaders of Armenian associations as the micro-level.