Comment l'innovation responsable dans la société peut favoriser l'éthique publique ? Le bien commun, le risque technologique et le rôle des entreprises

par Flavia Palazzi

Projet de thèse en Philosophie

Sous la direction de Thierry Ménissier.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes en cotutelle avec Seconda Università degli Studi di Napoli , dans le cadre de Philosophie : Histoire, Créations, Représentations , en partenariat avec Philosophie, Pratiques, Langages (laboratoire) depuis le 01-11-2016 .


  • Résumé

    Dans le dialogue entre les acteurs sociaux et les innovateurs, dans le cadre de l'innovation responsable, les grandes entreprises ont un rôle vital. Le risque technologique, l'un des sujets les plus discutés au cours des dernières années, est la maximisation de l'innovation technologique dans les entreprises qui, sans une réglementation adéquate, menace l'environnement, les employés et la communauté. Le développement éthique des entreprises contraste les risques technologiques et favorise le développement éthique de de la société même. Le thème de la responsabilité sociale des entreprises est depuis longtemps objet d'étude d'universitaires et managers. La complémentarité entre l'économie, la société et l'environnement est la clé de la bonne gouvernance. Par conséquent, la conduite morale de la gestion par rapport aux valeurs, liées dans le passé à l'opportunisme et à la distorsion de l'information, doit changer.

  • Titre traduit

    How the responsible innovation can promote public ethic in the society?


  • Résumé

    In the dialogue between social actors and the innovators, about responsible innovation, companies have a vital role. Technology risk, one of the most discussed topics in recent years, is the maximization of technological innovation in businesses which, without adequate regulation, threatens the environment, employees and the community. The ethical development of companies contrast technology risk and promotes the ethical development of society even. The theme of the social responsibility of companies has long been object of study of scholars and managers. The complementarity between the economy, society and the environment is the key to the good governance. Therefore, the moral conduct of management compared to the values, opportunism and distortion of information, related in the past must change.