Effets des changements globaux sur la flore des écosystèmes insulaires

par Camille Leclerc (Bral)

Projet de thèse en Biologie

Sous la direction de Franck Courchamp.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Sciences du Végétal : du gène à l'écosystème , en partenariat avec ESE Écologie, Systématique et Évolution (laboratoire) , Ecologie des Populations et des Communautés (equipe de recherche) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-01-2017 .


  • Résumé

    Les écosystèmes insulaires représentent à peine 5% des terres émergées mais concentrent pourtant 25% de la biodiversité mondiale. Environ 50 000 à 70 000 plantes vasculaires sont endémiques de ces milieux. Cependant de nombreuses espèces et écosystèmes insulaires océaniques souffrent des menaces anthropiques, qui changent radicalement les paramètres environnementaux auxquels ils sont confrontés, et affectent leur intégrité écologique. Même si ces menaces pèsent également sur les écosystèmes continentaux, leurs effets sont plus élevés sur les biotes insulaires en raison de caractéristiques intrinsèques des espèces et des communautés insulaires. Les effets des changements globaux sur les écosystèmes insulaires ont été largement négligés jusqu'ici, malgré une biodiversité unique affectée et alors que de nombreux aspects des îles font de ce systèmes d'excellents modèles pour comprendre les processus et mécanismes influençant la biodiversité sous l'effet des changements globaux. Le projet de thèse visera dans ce contexte à : (i) caractériser les menaces globales qui pèsent sur les écosystèmes insulaires à l'échelle des espèces et des communautés, (ii) prédire la dynamique de la diversité spécifique des écosystèmes insulaires sous les effets des changements globaux futurs en prenant en compte à la fois leur exposition et leur vulnérabilité, (iii) comparer les impacts prédits à ceux enregistrés dans les données passées (fossiles et modernes), (iv) définir des mesures de conservation à mettre en place afin de protéger les écosystèmes insulaires et leur diversité spécifique face aux changements globaux.

  • Titre traduit

    Effects of global changes on island floras


  • Résumé

    Earth islands are exceptionally rich reservoirs of biodiversity, despite covering only 5% of the global land surface. Around 50,000 to 70,000 vascular plant species are endemic to insular ecosystems. However many insular species and ecosystems suffer from anthropogenic threats, that affect their environmental parameters and menace their ecological integrity. Although these threats also occur in continental ecosystems, their effects are higher on insular biota, due to particular species life history traits and communities properties. The study of island ecosystems in the context of global changes on natural systems has been largely underexploited so far, despite the menaces on unique biodiversity and while many characteristics of islands make them potent study models to understand processes and mechanisms influencing biodiversity under global changes. In this context, the proposed project will aim to: (i) characterize the global threats affecting island ecosystems across species and communities, (ii) predict the dynamics of insular biodiversity under the effects of future global changes, taking into account both their exposure and their inherent vulnerability, (iii) compare the impacts of global changes on extinction risk and habitat loss between past observations and future prediction, (iv) devise optimal conservation strategies to protect insular ecosystems from global changes.