Territoire(s) nomade(s) du geste pensé. Atlas des processus de création : entre savoir-faire archaïque et pratique artistique comtemporaine

par Chloe Bappel

Projet de thèse en Arts (histoire, theorie et pratique des arts)

Sous la direction de Pierre Baumann.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités , en partenariat avec cultures, Littératures, Arts, Représentations, Esthétiques (equipe de recherche) depuis le 01-12-2016 .


  • Résumé

    Nous développerons le concept d’une pratique de l’art comme expérience fondatrice d’une pensée singulière : la pensée du geste. Cette recherche doctorale en arts-plastiques explore les fonctions, la valeur et l’esthétique du processus créatif au sein de pratiques archaïques et contemporaines. À l’appui de méthodes de travail issues de plusieurs champs disciplinaires, il s’agit de révéler les actions intermédiaires situées entre une idée immatérielle et un objet fini. Le processus, ce chemin du « faire » permet d’incarner une pensée et de lui donner corps, par la conception d’objets tangibles. L’idée d’une « Thèse/Atlas », traduit une prédisposition à la mobilité, à la fois de manière physique par suggestion de déplacements dans l’espace (territoires géographiques habités par l’homme), et aussi immatérielle puisque l’étude comporte des « voyages » dans le temps (analyses anachroniques). Collecte(s) / Carte(s) / Geste(s) : ces trois axes forment notre terrain d’investigation plastique. Objets pratiques et théoriques prennent racine dans l’art, l’artisanat, les sciences humaines et sociales ainsi que dans les sciences de l’environnement. Nos recherches s’articulent autour de la mise en question du geste pensé comme organe essentiel de la création. Nous établirons des rapports entre matières, corps, et territoires en composant un équilibre entre savoir-faire ancestral et recherche actuelle. Ces postures introduisent des questions politiques, sociales et économiques. Elles apparaissent aussi dans le monde de l’art contemporain par le regard d’artistes polyvalents, voire « multifonctions ». L’écologie semble être une réponse inédite à cette recherche d’équilibre des milieux : entre processus naturels et activités humaines. Artisanat, recyclage et énergie durable, offrent un panel de techniques archaïques ou contemporaines, mais dont la friction peut générer des pratiques innovantes sur le plan ethnologique, artistique et scientifique.

  • Titre traduit

    Nomad territories of a thought gesture Atlas of creative processes : between ancestral knowledge and recent artistic research


  • Résumé

    We will develop the concept of a practice of art as the founding experience of a singular thought: the thought of gesture. This doctoral research in fine arts explores the functions, value and aesthetics of the creative process in archaic and contemporary practices. Founded on working methods resulting from several disciplinary fields, it is a question of revealing the intermediate actions situated between an intangible idea and a finite object. The process, this path of "doing" makes it possible to incarnate a thought and to give it body by the conception of tangible objects. The idea of a "Thesis / Atlas", translates a predisposition to mobility, both physically by suggestion of movements in space (geographical territories inhabited by humans), and also immaterial since the study Involves "journeys" in time (anachronistic analyzes). Collection (s) / Map (s) / Gesture (s): these three axes form our field of plastic investigation. Practical and theoretical objects take root in art, crafts, humanities and social sciences as well as in environmental sciences. Our research revolves around the questioning of gesture thought as an essential organ of creation. We will establish relations between subjects, bodies, and territories by composing a fertile balance between ancestral knowledge and recent research. These postures introduce political, social and economical issues. They also appear in the world of contemporary art through the eyes of versatile artists and increasingly "multifunctional". Ecology seems to be an unprecedented response to this search for a balance of environments: between natural processes and human activities. Crafts, recycling and sustainable energy, offer a range of archaic or contemporary techniques, but their friction can generate innovative practices in terms of ethnology, art and science.