France Etats-Unis, 1776-1785 : négociations entre l'Ancien Monde et le Nouveau Monde. Hommes, structures et réseaux

par Gaspard Birckel

Projet de thèse en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Géraud Poumarède.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités , en partenariat avec Centre d'études des mondes modernes et contemporains (equipe de recherche) depuis le 10-11-2016 .


  • Résumé

    Cette étude propose d’analyser les tractations diplomatiques entre une république émergente du Nouveau Monde, en conflit avec la métropole anglaise à laquelle elle réclame son indépendance, et une monarchie de l’Ancien Monde. Il s’agira de présenter la France et l’Amérique du Nord dans le contexte de la guerre d’Indépendance. Il est donc impossible d’écarter la couronne britannique dans le cadre de cette étude. La période choisie correspond à la durée du séjour de Benjamin Franklin en France. Il débarque à Auray, Morbihan, à bord du Reprisal le 3 décembre 1776, dans l’intention de négocier une alliance avec la France pour combattre les Anglais. Franklin quittera Passy neuf ans plus tard, le 12 juillet 1785. Il est le chef de la délégation américaine, mais également le premier ministre plénipotentiaire américain nommé par sa nation. Franklin a su s’attirer la sympathie des Français durant la guerre d’Indépendance. Il n’en demeure pas moins que bon nombre de ces collègues ne partageaient pas ses positions et qu’ils étaient en conflit avec lui. La France est la première couronne à reconnaître l’indépendance des colonies américaines et par conséquent, son premier représentant. Les méthodes de négociation varient selon les pays concernés. Les Américains n’ont pas la même expérience que les Français. Il est intéressant de comparer les méthodes employées. L’étiquette, en vigueur à la cour de France, ne fait partie des éléments auxquels les Américains ne sont pas habitués. L’ensemble des personnes ayant participées aux négociations qui concernent notre période seront étudiées. Certaines appartiennent au corps diplomatique alors que d’autres sont issues de milieux différents : marchands, militaires, corsaires ou encore espions. Nous voudrions mettre en lumière les acteurs qui ont favorisé ou entravé les négociations de paix ; dresser le portrait de chacun de ces acteurs, comprendre leurs intérêts communs et leurs divergences ainsi que ceux de leur nation respective ; et relever les initiatives individuelles. Nous souhaiterions également mettre l’accent sur l’importance des différentes structures sur lesquelles ces acteurs se sont appuyés de même que sur l’ensemble des réseaux dont chaque pays a bénéficié.

  • Titre traduit

    France United States (of America), 1776-1785 : negotiations between the Old and the New World. Men, structures and networks.


  • Résumé

    This study proposes to analyze the diplomatic relations between an emerging Republic in the New World, in conflict with the English metropolis to which she claims its independence, and a monarchy of the Old World. It will present France and North America in the context of the American Revolution. It is therefore impossible to dismiss the British Crown in this study. This period corresponds to the length of stay of Benjamin Franklin in France. He landed at Auray, Morbihan, aboard the Reprisal on 3 December 1776, with the intention of negotiating an alliance with France to fight the English. Franklin will leave Passy nine years later, on July 12, 1785. He is the head of the U.S. delegation, but also the American Plenipotentiary Premier appointed by his nation. Franklin was able to win the sympathy of the French during the War of Independence. The fact remains that many of his colleagues did not share his positions and that they were in conflict with him. France is the first Crown to recognize the independence of the American colonies and therefore, its first representative. The methods of negociations vary according to the countries concerned. The Americans haven’t the same experience as the French. It is interesting to compare the methods used. The etiquette, in force at the Court of France, is part of the elements that the Americans are not accustomed. All the people having taken part in the negotiations concerning our period is to consider. Some people belong to the diplomatic corps, while others are from different backgrounds: merchants, military, privateers or even spies. We would like to bring the actors to light who have helped or hindered the peace negotiations ; to draw the portrait of each of these actors, to understand their common interests and their differences as well as those of their respective nation and to find the individual initiatives. We would also like to emphasize the importance of the different structures on which these actors are supported on all networks in which each country has benefited.