Eduquer en prison et/ou sanctionner dans la communaute. l'evolution des metiers du traitement socio-educatif de la delinquance des adultes en france.

par Marc Poupart

Projet de thèse en Droit pénal et sciences criminelles

Sous la direction de Michel Masse.

Thèses en préparation à Poitiers , dans le cadre de Droit et science politique "Pierre Couvrat " Ed 88 , en partenariat avec EPRED - EA 1228 (equipe de recherche) depuis le 01-01-2005 .


  • Résumé

    Les métiers pénitentiaires de l'insertion et de la probation sont aussi méconnus de l'opinion publique que des acteurs du système pénal et social. Certes leur histoire est encore courte (un peu plus de 60 ans) et leur efficacité contestée. Mais il y a fort à parier que cela est du à l'incapacité des acteurs à définir leur tâches et à celle de leurs commanditaires (les pouvoirs politique et judiciaire) à s'accorder sur leurs missions. Pourtant leurs structures et leurs méthodes de travail ont évolué au fil des ans. Mais nous ne trouvons nulle part de référence claire à une finalité qui s'inscrive dans le temps Leurs valeurs de groupe se sont construites en réaction par rapport à une vision "sécuritaire" de la société dont sont porteurs nombre de nos contemporains. Ils ont souvent opposé une vision audacieuse de la tranquillité publique qui oppose la capacité d'évolution des humains aux dynamiques d'exclusion, conçues par eux comme la fabrication de "bombes à retardement" sociales. La période récente les amène à faire évoluer leur métier vers la notion de "sécurité publique" et leur permet, à ce prix, d'obtenir de véritables moyens. Leur métier devient plus carcéral que jamais, puisque la "demande d'ordre" nécessite une offre de "restriction de liberté" à des populations de plus en plus nombreuses au même rythme que l'offre de places de prison.


  • Pas de résumé disponible.