Pyrame et Thisbé : réception du mythe au Moyen Âge

par Barbara Jacob

Projet de thèse en Langues et littératures anciennes

Sous la direction de Ginette Vagenheim.

Thèses en préparation à Normandie , dans le cadre de Histoire, Mémoire, Patrimoine, Langage , en partenariat avec EQUIPE DE RECHERCHE INTERDISCIPLINAIRE SUR LES AIRES CULTURELLES (equipe de recherche) depuis le 18-11-2013 .


  • Résumé

    Au Moyen Âge, la fable de Pyrame et Thisbé offre au lecteur un éventail de représentations variées aux enjeux différents : elle est traduite, remaniée, transposée pour servir des objectifs littéraires, allégoriques et moraux. Histoire d’amour atemporelle, elle a subi un transfert culturel aux multiples facettes, des textes mythographiques à la poésie et aux romans courtois, en passant par une inscription dans l’imaginaire collectif littéraire et pictural. Nous explorons donc la réception multiforme de cette fable pour retracer son évolution diachronique depuis ses origines, afin de filtrer les mythèmes qui persistent malgré les changements de forme et déterminer leurs variations et leurs constances ; il s’agira ainsi de comprendre comment les auteurs s’approprient le mythe et en livrent leur propre interprétation en fonction du contexte. Dans ces textes, il n’est pas rare que l’auteur ou un personnage se compare à Pyrame ou à Thisbé : quel sens prend cette comparaison, de quelle manière devient-elle une figure topique de l’amour menant à la mort, de l’amour contrant la mort, un exemple ou un contre-exemple ? Et plus particulièrement, comment Thisbé, dont l’audace féminine et l’ouverture de la parole amoureuse semblent ouvrir la voie à d’autres héroïnes après elle, devient-elle, de personnage ovidien, une demoiselle courtoise, vertueuse, voire mariale ? Notre corpus s’étend du haut Moyen Âge au XVe siècle et contient des textes en langue latine et en langue vernaculaire, et nous permettra de comprendre comment, . Il s’agira de comprendre comment le récit, transposé dans des genres différents, (re)devient mythe en servant de figure emblématique à la fin’amor, puis à l’amour mystique.


  • Pas de résumé disponible.