La réception du mythe de Pyrame et Thisbé au Moyen Âge

par Barbara Jacob

Projet de thèse en Langues et littératures anciennes

Sous la direction de Ginette Vagenheim.

Thèses en préparation à Normandie , dans le cadre de Ecole Doctorale Histoire,Mémoire, Patrimoine, Langage , en partenariat avec EQUIPE DE RECHERCHE INTERDISCIPLINAIRE SUR LES AIRES CULTURELLES (equipe de recherche) depuis le 18-11-2013 .


  • Résumé

    Au Moyen Âge, la fable de Pyrame et Thisbé offre au lecteur un éventail de représentations variées aux enjeux différents : elle est traduite, remaniée, transposée pour servir des objectifs aussi bien littéraires qu'allégoriques et moraux. Oscillant entre une Antiquité mythique et un réalisme atemporel, elle subit un transfert culturel aux multiples facettes, des textes mythographiques à la poésie et aux romans courtois, en passant par une inscription dans l'imaginaire collectif littéraire et pictural. Nous explorons donc la réception multiforme de cette fable aussi bien dans la littérature morale et allégorique que dans le conte du XIIe siècle, sans négliger de les comparer à leurs différents hypotextes et leurs illustrations enluminées ou imprimées. Par ailleurs, dans de nombreux romans ou poèmes, il n'est pas rare que l'auteur ou un personnage se compare à Pyrame ou à Thisbé : quel sens prend cette comparaison, de quelle manière devient-elle une figure topique de l'amour menant à la mort, de l'amour contrant la mort, un exemple ou un contre-exemple? Notre corpus s'étend du haut Moyen Âge au XVe siècle et présente des textes aussi bien en langue latine qu'en langue vernaculaire. Cette variété des œuvres nous invite également à interroger la notion de genre littéraire et à comprendre comment le récit redevient mythe en servant de figure emblématique à la fin'amor.


  • Pas de résumé disponible.