Figures "théâtrales" du grotesque dans l'art contemporain

par Tifenn Charles-Blin (Charles)

Projet de thèse en Arts plastiques

Sous la direction de Sandrine Ferret.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    À partir de dispositifs plastiques singuliers, ce projet vise à extirper des notions, des questionnements, qui puissent être partagés à une échelle disciplinaire. Il s'agit dans un même mouvement, de spécifier une démarche individuelle tout en éclairant une «tendance» de l'art contemporain. Celle-ci évolue autour de deux «pôles» : le grotesque et sa relation au spectateur. Le grotesque alors apparaît comme un «aimant» notionnel autour duquel gravitent de nombreuses productions plastiques actuelles. La dimension «spectaculaire» semble s'imposer comme un dénominateur commun: l'adjectif «théâtral» est entendu ici, non comme un qualificatif péjoratif de l'artificialité du propos artistique, mais désigne les dispositifs qui empruntent aux arts dramatiques certaines de leurs formes spectaculaires, à des fins de représentation. La quasi omniprésence du grotesque donne aussi lieu à un débat exacerbé qui montre que le grotesque est devenu une notion clé pour appréhender les enjeux de l'art contemporain. Pourquoi cette occurrence? Comment (sous quelles modalités plastiques) se manifestent ces orientations? Comment les expériences sensibles et cognitives du grotesque dans l'art peuvent-elles interroger les limites de la représentation et de sa présentation? Quel point de vue nous donne le grotesque sur l'art qui en train de se faire? Qu'en dit-il? Est-il alors encore possible de parler de grotesque de transgression dans l'art contemporain ? Ces pistes interrogatoires pourraient éclairer une orientation des arts plastiques, qui, de manière paradoxale, aurait pris le parti de la transgression du grotesque comme choix, comme valeur artistique.


  • Pas de résumé disponible.