Les Héroïnes venant du pire des mondes : .Les Protagonistes féminins dans les films représentant des dystopies

par Yuan Shen

Projet de thèse en Langues et Littératures Etrangères

Sous la direction de Penelope Starfield.

Thèses en préparation à Normandie , dans le cadre de École doctorale Histoire, mémoire, patrimoine, langage (Rouen) , en partenariat avec Université de Caen Normandie (Université de préparation) , ED 558 HMPL--Ecole doctorale Histoire Mémoire Patrimoine Langage (Caen) (Ecole doctorale) et de EA 2610 ERIBIA--Equipe de recherche interdisciplinaire sur la Grande-Bretagne, l'Irlande et l'Amérique du Nord (Caen) (equipe de recherche) depuis le 27-10-2016 .


  • Résumé

    La représentation de la dystopie existe depuis déjà presque quatre-vingt- dix ans dans le cinéma si nous considérons Metropolis (1927) comme le premier « film dystopique ». Pourtant, l’écran est dominé par les héros depuis plus longtemps encore et les rôles féminins sont généralement montrés comme faibles et secondaires. Ceci rend les films sur les récits des héroïnes relativement distinctifs. Ce genre de films permet ainsi d’aborder des problématiques intéressantes sur l’histoire du cinéma et de la société moderne. Notre hypothèse est que la représentation des rôles féminins dans les œuvres dystopiques au cinéma est influencée par plusieurs causes historiques et sociales. Et en même temps, cette représentation spécifique de l’héroïne est mouvante; accompagnant une évolution des thèmes et de l’esthétique, elle reflète souvent les caractéristiques et problèmes au sein des époques différentes et sociétés diverses. D’abord, nous proposons un corpus principal d’une quinzaine de films essentiellement depuis les années 1980, avec à titre de comparaison quelques filmsdes périodes antérieures, que nous étudierons sous un angle historique et chronologique. Cette dimension temporelle nous permet d’observer le changement des héroïnes selon l’évolution cinématographique et sociale d’une époque à l’autre jusqu’au présent. Ensuite, nous ajouterons une dimension spatiale à la recherche par une approche géographique. Les pays différents ont crées les héroïnes cinématographiques dissemblables. Nous analyserons ces héroïnes à travers l’aspect identitaire de leurs rôles. L’étude se déroule sur les identités diverses de personnages féminins, l’aspect mental et l’approche philosophique (féministe). Par la suite, nous observerons ces rôles féminins sous un regard esthétique. L’analyse explore principalement les caractéristiques physiques et psychologiques des protagonistes féminins. Enfin, nous terminerons par une présentation de certaines actrices typiques dans ce genre de productions dystopiques. Elles incarnent les héroïnes populaires dans les films contre-utopiques, et deviennent idoles non seulement de l’industrie filmique mais aussi de la culture de masse. L’approche des problématiques se base sur la recherche des études existantes. La bibliographie concerne principalement l’étude féminine au cinéma, l’analyse des films de science-fiction et la recherche sur la dystopie. En plus, certains ouvrages sur la recherche féminine, la science-fiction, l’utopie, le totalitarisme et la philosophie sont aussi profitables. La recherche des problématiques se construira à partir de l’étude du corpus filmique. Les œuvres dans les filmographies principale et complémentaire ont été choisies selon deux principes : d’une part, le scénario se passe dans un monde dystopique, d’autre part, le protagoniste est féminin. Les films de la filmographie (principale) ont généralement les caractéristiques remarquables et les valeurs irremplaçables pour notre étude. La filmographie complémentaire d’une quinzaine de films permettra d’étayer le corpus principal. Les œuvres dans cette liste ont moins d’importance et d’intérêt par rapport à notre problématique, mais ils offrent des spécificités du personnage, ou des passerelles avec d’autres œuvres.

  • Titre traduit

    Heroines From the Worst New World : .The Female Protagonists in Dystopian Films


  • Résumé

    The representation of dystopia has existed for almost ninety years in the cinema if we consider Metropolis (1927) as the first "dystopian film". Yet the screen is dominated by (male) heroes for even longer and female roles are usually shown as weak and secondary. This makes the films about the narratives of heroines relatively distinctive. This type of film allows us to tackle interesting research questions concerning the history of cinema and modern society. Our hypothesis is that the representation of female roles in dystopian works in cinema is influenced by several historical and social causes. And at the same time, this specific representation of the heroine is changing; accompanying an evolution of themes and aesthetics, it often reflects the characteristics and problems in different eras and societies. First, we propose a main body of about fifteen films mainly since the 1980s, comparing a few films from earlier periods, which we will study from a historical and chronological point of view. This temporal dimension allows us to observe the change of heroines according to the cinematographic and social evolution from one era to the next until the present. Then, we will add a spatial dimension to the research by a geographical approach. Different countries have created dissimilar cinematographic heroines. We will analyze these heroines through the identities of their roles. The study takes place on the different identities of female characters, the mental aspect and the philosophical (feminist) approach. Later, we will observe these female roles under an aesthetic glance. The analysis mainly explores the physical and psychological characteristics of the female protagonists. Finally, we will end with a presentation of some typical actresses in this kind of dystopian productions. They embody popular heroines in anti-utopian films, and become idols not only of the film industry but also of mass culture. The approach of the research questions is based on the study of the existing works. The bibliography deals mainly with women's studies in cinema, analysis of science fiction films and research on dystopia. In addition, some books on women's research, science fiction, utopia, totalitarianism and philosophy are also profitable. The research will be built from the study of the filmic corpus. The works in the main and complementary filmographies were chosen according to two principles: on the one hand, the scenario takes place in a dystopian world, on the other hand, the protagonist is female. The films of the (main) filmography generally have remarkable characteristics and irreplaceable values ​​for our study. The complementary film of fifteen films will support the main corpus. The works in this list have less importance and interest to our research, but they have specific characters, or connections with other films.