Les modes de Gouvernance des associations : une analyse dans le secteur social et médico-social du handicap

par Houévi Hounkpatin

Projet de thèse en Sciences de gestion

Sous la direction de Pascal Glémain.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    Acteurs influents du paysage socio-économique français, les associations participent au renouvellement des modèles économiques dominant à savoir le marché et l’Etat. Les associations gestionnaires d’établissements et services sociaux et médico-sociaux du secteur du handicap, objet de cette thèse, créées essentiellement entre les années 1950 et 1970, constituaient à l’origine, des regroupements départementaux de parents militants, qui, touchés dans leur chair par la naissance d’un enfant handicapé, unissaient leurs moyens pour favoriser l’inclusion dans la société de leurs enfants. Alors qu’elles visaient à pallier l’absence de dispositifs d’accompagnement et d’intégration sociale de leurs enfants, ces associations représentent aujourd’hui, des interlocuteurs privilégiés sinon obligés des pouvoirs publics. Elles se sont ainsi structurées comme des entreprises, en adoptant et recourant à l’utilisation de dispositifs managériaux dans le cadre de normes de transparence et de performance du New Public Management pour faire preuve d’une grande lisibilité et légitimité auprès du secteur public. Pourtant, le sens que revêt l’usage de la gouvernance dans le champ de l’analyse et de la gestion de ces associations reste encore à préciser. La problématique de cette thèse vise à structurer dans une approche globale et contingente, une gouvernance des associations, dans un secteur, aux prises entre des modèles de gouvernance et une normalisation institutionnelle. Elles sont en effet tiraillées entre des modèles de gouvernance issus de logiques d’entreprises lucratives et des modèles issus du champ de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) prônant un système de gouvernance spécifique à leurs actions. Dans le cadre de cette recherche-intervention au sens d’Argyris et al. (1985), de Hatchuel (1986 et 1994B), nous investiguons une association départementale des amis et parents de personnes handicapées mentales, l’Adapei de Loire Atlantique pour analyser ces pratiques de gouvernance et dans une démarche de co-construction avec les acteurs, comprendre leur modalité de gouvernance et analyser dans quelle mesure caractériser une logique de gouvernance associative. La présente thèse souhaite insister sur la nécessité de repenser et de théoriser la gouvernance des associations, d’anticiper ses évolutions futures en mobilisant les facteurs de contingence organisationnelle (Bradshaw, 2009 ; Cornforth, 2001 et 2012) pour appréhender la complexité des réalités des organisations de l’ESS, expliquer les paradoxes, les ambiguïtés et les tensions impliquées dans leur gouvernance.


  • Pas de résumé disponible.