La conception par bricolage comme art de la situation. Architecture, urbanisme, design

par Fanny Léglise

Thèse de doctorat en Architecture

Sous la direction de Daniel Estevez.

Thèses en préparation à Toulouse 2 , dans le cadre de Temps, Espaces, Sociétés, Cultures (TESC) , en partenariat avec LRA - Laboratoire de Recherche en Architecture de l'ENSA de Toulouse (equipe de recherche) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    Cette recherche sur le bricolage propose un état de l’art du terme à partir de son étymologie, sa géohistoire et ses lectures philosophiques, anthropologiques et sociologiques. La définition du bricoleur telle que développée par Claude Lévi-Strauss dans "La Pensée sauvage" (1962) engage à l’étude de la dissémination de cette figure, devenue conceptuelle ou métaphorique dans de multiples disciplines, plus précisément dans les champs de la conception en architecture, urbanisme et design. La formulation d’une conception par bricolage se précise lors d’une lecture historique qui met en résonance une série d’expérimentations menées dans deux époques de crise : les années 1960-1970 et 2000-2010. Trois modalités de rencontres entre concepteurs autonomes et hétéronomes sont identifiées : la recherche des enseignements du bricolage menée par des professionnels, des pratiques de conceptions collaboratives entre experts et non experts et la reprise du terme « bricolage » par des concepteurs hétéronomes argumentant en faveur de son entrée en architecture et urbanisme. La mise en place d’un corpus de situations bricoleuses – représenté sous la forme d’une base de données collectivement extensible – ouvre à l’interprétation des puissances de la conception par bricolage vue comme un art de la situation. Une série d’habiletés et de qualités explore les composantes opératoires de cette branche de la conception informelle, proposant son intégration en architecture, urbanisme et design, en vue de légitimer ses manifestations.

  • Titre traduit

    Design by "bricolage" as an art of the situation. Architecture, town planning, design


  • Résumé

    This enquiry into the bricolage offers a state of the art of the term from its etymology, its geohistory and its philosophical, anthropological and sociological readings. The definition of the "bricoleur", as developed by Claude Lévi-Strauss in "La Pensée sauvage" (1962), calls for the study of the dissemination of this figure, which has become conceptual or metaphorical in multiple disciplines, more precisely in the fields of design in architecture, town planning and design. The development of design by bricolage becomes clear following a historical reading brings to the fore a series of experiments developed in two crisis periods: 1960-1970’s and 2000-2010’s. Three types of exchanges between autonomous and heteronomous designers are identified: the research of “learning from bricolage” conducted by professionals, collaborative design practices between experts and non-experts and the taking up of the term bricolage by heteronomous designers arguing in favour of its entry into architecture, town planning and design. The establishment of a corpus of situations – represented as a collectively expandable database – leads to an interpretation of the powers of design by bricolage seen as an art of the situation. A series of skills and qualities explore the operational components of this branch of informal design, and argue for its integration in architecture, town planning and design, in order to confer legitimacy its manifestations.