Les représentations du coeur souffrant dans la poésie de Ronsard

par Jérôme Stephan

Projet de thèse en Langues et littérature françaises

Sous la direction de Marie-Claire Thomine-Bichard.

Thèses en préparation à Lille , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) depuis le 01-12-2016 .


  • Résumé

    Symbole courtois riche et complexe, marqueur d'héroïsme, interface cruciale entre l'expérience sensible et l'aventure spirituelle, le "cœur" est un motif récurrent dans la poésie ronsardienne. Nous voulons montrer qu'il est surtout un motif transgénérique, une clé permettant d'embrasser les différentes problématiques des œuvres de Ronsard. C'est pourquoi il s'agira de prendre appui sur l'ensemble du corpus ronsardien afin de dégager des lignes de force esthétiques décloisonnantes. Si la Pléiade opère des effets d'annonce tapageurs et des mises à l'Index bruyantes afin de se démarquer de la poésie médiévale, Ronsard est autant redevable de Pétrarque et de Bembo que de ceux dont ces derniers se nourrissent (Chrétien de Troyes, Giacomo da Lentini, etc.). De même, lorsqu'il met en scène le cœur souffrant, pensé en métonymie de l'amant soumis aux rigueurs d'Amour, de la Dame, de ses attraits, de son œil-archer, il s'inscrit dans la lignée de poètes comme Charles d'Orléans et François Villon. En outre, les travaux de Ronsard, figurant l'amour en une interminable et sanglante guerre dont l'objet est le sacrifice d'un cœur affaibli par sa reddition aux délices oxymoriques du sentiment amoureux, vont presque jusqu'à annoncer certains développements des libertins. Néanmoins, la souffrance n'implique pas nécessairement chez Ronsard un glissement systématique vers l'élégiaque ou le tragique ; en effet, si dans le monde ronsardien le cœur est soumis aux dangers multiples que représentent les personnages lunaires tels les sibylles aux "cœurs prophètes", les devins, les daïmons, le Monstre Ire, "les fantômes volans / Claquetans de becs gromelans" (Les Odes, III, 10), s'il est parfois un personnage à part entière, acteur de sa propre épopée, changeant de statut et adaptant ses postures aux inflexions et modulations de la voix poétique, il peut encore apparaître comme le support privilégié d'une déconstruction par le poète de traditions par rapport auxquelles une distance humoristique est ménagée. Poésie amoureuse, poésie politique, poésie morale : le "cœur" est concerné par tous les secteurs que recouvrent les Œuvres complètes du Vendômois. Notre travail, établi à partir des éditions Laumonier, sera triple : lexical, puisque nous fonderons notre analyse sur un relevé méthodique des occurrences de "cœur" et des mots relevant de ses paradigmes morphologique et sémantique ; thématique, dans la mesure où nous prendrons en compte la synchronie des différentes occurrences ; mais aussi esthétique, car nous soulignerons l'évolution du motif du cœur d'un point de vue diachronique.


  • Pas de résumé disponible.