Evaluation de l'anxiété en situation de microgravité de courte durée : sensibilités des indices cognitifs, physiologiques et psychologiques

par Cécile Guillot

Projet de thèse en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Benoit Bolmont.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine , dans le cadre de BioSE - Ecole Doctorale Biologie, Santé, Environnement depuis le 29-11-2016 .


  • Résumé

    L’environnement spatial expose les spationautes à de nombreux stresseurs qui vont influencer les processus d’adaptation. L’évaluation des états émotionnels en utilisant des méthodes classiques de laboratoire est un véritable défi dans des conditions telle que la microgravité. Le but de cette recherche est d’identifier les indices physiologiques, psychologiques et cognitives qui reflètent le mieux la réponse à un stresseur en condition de microgravité. Pour tester la sensibilité de chacun de ses indices, le projet prévoit de comparer des changements dans des mesures physiologiques, psychologiques et cognitifs dans une situation anxiogène comparé à une situation neutre. L’objectif final est de pouvoir sélectionner les indices les plus sensibles aux changements affectifs pour pouvoir surveiller les spationautes en temps réel.

  • Titre traduit

    Evaluation of anxiety in short term microgravity : sensitivity of cognitive, physiological and psychological indices


  • Résumé

    Spatial environments expose astronauts to various stressors that will influence how they adapt. The assessment of affective states using classic laboratory methods remains a challenge in the specific context of microgravity. The aim of this research is therefore to identify the physiological, psychological, and cognitive indices that are likely to account for affective changes in response to a stressor in situations of microgravity. In order to test sensitivity to each index, the research plans to compare the changes in physiological, psychological and cognitive measures in an anxiogenic situation to the changes that occur in a neutral condition. In the end, the objective will be to be able to select the indices that are most sensitive to changes in affective state and that could consequently be used to monitor astronauts in real time.