Couplages électrochimie-spectrométrie de masse et électrochimie-résonance magnétique nucléaire pour la prédiction des dégradations environnementales et in vivo de pesticides

par Ranil Clément TEMGOUA TONLEU

Projet de thèse en Chimie analytique et Electrochimie

Sous la direction de Mohammed Boujtita et de Ignas Tonle kenfack.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de Matière, Molécules Matériaux en Pays de la Loire (Nantes) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    La prédiction des dégradations environnementales et in vivo de xénobiotiques (molécules chimiques polluantes et parfois toxiques à l'intérieur d'un organisme) est une thématique en pleine émergence qui fait partie des grands défis sociétaux actuels à l’interface des enjeux environnementaux et sanitaires. Un xénobiotique (pesticides, médicaments…) est caractérisé par différentes propriétés pharmacocinétiques qui définissent des paramètres tels que son adsorption au sein d’un organisme vivant (voulue ou non), sa distribution, sa métabolisation et son excrétion (ADME). L’objectif principal de ce travail est la mise en œuvre de couplages hybrides associant un dispositif électrochimique avec les outils analytiques que sont la spectrométrie de masse et la résonance magnétique nucléaire (CE-SM et CE-RMN) pour la simulation du métabolisme de pesticides ainsi que les dégradations environnementales de ces derniers. Les informations extraites de tels couplages permettront une meilleure compréhension des mécanismes mis en jeu lors des différentes étapes du devenir in vivo et environnemental d’un pesticide. Aussi, tout en sachant que la toxicité in vivo d’un xénobiotique n’est pas forcement due à la molécule mère, mais généralement à ses produits de dégradations, ces informations pourront également permettre d’améliorer les processus de retraitement, limitant ainsi l’impact sur l’ensemble de l’écosystème.

  • Titre traduit

    Coupling electrochemistry-mass spectrometry and electrochemistry-nuclear magnetic resonance for the prediction of environmental and in vivo degradation of pesticides


  • Résumé

    The prediction of environmental degradation and in vivo degradation of xenobiotics (chemical molecules polluting and sometimes toxic inside an organism) is a topic emerging which is one of the major current societal challenges at the interface of environmental and health issues. A xenobiotic (pesticides, drugs ...) is characterized by different pharmacokinetic properties that define parameters such as its adsorption within a living organism (intended or not), its distribution, its metabolization and its excretion (ADME). The main objective of this work is the implementation of hybrid couplings combining an electrochemical device with the analytical tools of mass spectrometry and nuclear magnetic resonance (CE-MS and CE-NMR) for the simulation of metabolism and environmental degradation of pesticides. The information extracted from such couplings will allow a better understanding of the mechanisms involved in the different stages of the in vivo and environmental fate of a pesticide. Also, while knowing that the in vivo toxicity of a xenobiotic is not necessarily due to the parent molecule but generally to its degradation products, this information may also make it possible to improve the reprocessing processes, limiting the impact on the entire ecosystem.