Etude du métabolisme oxydatif de xénobiotiques par utilisation de méthodes électroanalytiques hybrides : electrochimie et spectrométrie de masse

par Ranil Clément TEMGOUA TONLEU

Projet de thèse en Chimie analytique et Electrochimie

Sous la direction de Mohammed Boujtita et de Ignas Tonle kenfack.

Thèses en préparation à Nantes en cotutelle avec l'Université de Dschang - Cameroun , dans le cadre de 3M - Matières, Molécules et Matériaux (Nantes) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    La prédiction des dégradations environnementales et in vivo de xénobiotiques est une thématique en pleine émergence qui fait partie des grands défis sociétaux actuels à l’interface des enjeux environnementaux et sanitaires. Un xénobiotique (substance étrangère à un organisme vivant) est caractérisé par différentes propriétés pharmacocinétiques qui définissent des paramètres tels que son adsorption (voulue ou non) au sein d’un organisme vivant, sa distribution, sa métabolisation et son excrétion (ADME). La connaissance des voies métaboliques et de la biotransformation des xénobiotiques (pesticides dans notre cas) est donc essentielle pour l'élucidation des voies de dégradation des substances potentiellement toxiques. Ce travail désire mettre en évidence l'exploitation de techniques analytiques et électroanalytiques, qui associées, autorisent l'élucidation des mécanismes redox de molécules d'intérêt agrochimiques. Par la génération électrochimique ("on line" et/ou "off line") des produits d'oxydation ou réduction de différentes molécules, suivie de leur caractérisation et identification par spectrométrie de masse, nous tentons d'apporter une réponse à certains défis posés. Notre travail consistera à démontrer, au moyen de l’étude de systèmes modèles, l’utilité et la complémentarité des techniques électroanalytiques hybrides dans la résolution de mécanismes oxydatif relativement complexes, de substances agrochimiques susceptibles d’intervenir au niveau physiologique ou dans l’environnement.

  • Titre traduit

    Oxidative metabolism study of xenobiotics using hybrid electroanalytical methods : electrochemistry and mass spectrometry


  • Résumé

    The prediction of environmental and in vivo degradations of xenobiotics is a theme in full emergence which is one of the major societal challenges currently at the interface of environmental and health issues. A xenobiotic (substance foreign to a living organism) is characterized by various pharmacokinetic properties that define parameters such as its adsorption (wanted or not) within a living organism, its distribution, its metabolism and its excretion (ADME). Knowledge of the metabolic pathways and biotransformation of xenobiotics (pesticides in our case) is therefore essential for the elucidation of the pathways of degradation of potentially toxic substances. This work aims to highlight the exploitation of analytical and electroanalytical techniques, which combined, allow the elucidation of redox mechanisms of molecules of agrochemical interest. Through the electrochemical generation ("on-line" and / or "off-line") of oxidation products or reduction of different molecules, followed by their characterization and identification by mass spectrometry, we try to provide an answer to certain challenges posed . Our work will consist of demonstrating, through the study of model systems, the utility and complementarity of hybrid electroanalytical techniques in the resolution of relatively complex oxidative mechanisms, agrochemicals that may be involved at the physiological level or in the environment.