Vulnérabilités et stabilité du système financier de la CEMAC : rôle des politiques monétaire et macroprudentielle.

par Hermann Rodney Gouellet

Projet de thèse en Sciences Economiques

Sous la direction de Adrian Pop.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de EDGE - Ecole Doctorale de Sciences Economiques et Sciences de Gestion (Nantes) depuis le 01-12-2016 .


  • Résumé

    Composé de banques à capitaux domestiques privés et publics ainsi que de banques étrangères, le système bancaire des pays de la CEMAC a été marqué par une liquidité abondante de 2000 jusqu'en 2014 sous l'effet d'excédent des recettes budgétaires des États. Cependant, une analyse approfondie du système montre : i) une atonie du marché interbancaire marqué par des échanges entre banques de même groupes ; ii) des distorsions des taux d’intérêt caractéristiques de la défiance des contreparties ; iii) une forte corrélation entre la liquidité du système bancaire et la bonne tenue des finances publiques des Etats ; iv) un stock important de créances douteuses caractéristique d’une mauvaise appréciation des risques par les établissements. A ces caractéristiques, il faut ajouter des problèmes de gouvernance qui fragilisent encore plus ces établissements. L’objet des travaux de cette thèse est d’identifier et de modéliser les vulnérabilités du système. Des stress-tests seront élaborés à l’aide du modèle proposé par le FMI adapté au contexte des pays de la CEMAC. Ce modèle sera mis en comparaison au modèle de Merton (1974) à des fins de comparaison. S’agissant de l’arbitrage entre politique monétaire et politique macroprudentielle, un modèle DSGE sera estimé pour déterminer si la Banque centrale doit tenir compte ou non de la politique macroprudentielle dans sa stratégie de politique monétaire.


  • Pas de résumé disponible.