Aspects textuels de la procédure judiciaire exploitée en analyse criminelle et perspectives pour son traitement automatique

par Lucie Gianola

Projet de thèse en Sciences du langage - Cergy

Sous la direction de Julien Longhi.

Thèses en préparation à Cergy-Pontoise , dans le cadre de École doctorale de droit et sciences humaines (Cergy-Pontoise, Val-d'Oise) , en partenariat avec AGORA (laboratoire) depuis le 01-12-2016 .


  • Résumé

    L'analyse criminelle est une discipline d'appui aux enquêtes pratiquée au sein de la Gendarmerie Nationale. Elle repose sur l'exploitation des documents compilés dans le dossier de procédure judiciaire (auditions, perquisitions, rapports d'expertise, données téléphoniques et bancaires, etc.) afin de synthétiser les informations collectées et de proposer un regard neuf sur les faits examinés. Si l'analyse criminelle a recours à des logiciels de visualisation de données (i. e. Analyst's Notebook d'IBM) pour la mise en forme des hypothèses formulées, la gestion informatique et textuelle des documents de la procédure est entièrement manuelle. Or, l'analyse criminelle s'appuie entre autres sur le concept d'entités pour formaliser son travail. La présentation du contexte de recherche détaille la pratique de l'analyse criminelle ainsi que la constitution du dossier de procédure judiciaire en tant que corpus textuel. Nous proposons ensuite des perspectives pour l'adaptation des méthodes de traitement automatique de la langue (TAL) et d'extraction d'information au cas d'étude, notamment la mise en parallèle des concepts d'entité en analyse criminelle et d'entité nommée en TAL. Cette comparaison est réalisée sur les plans conceptuels et linguistiques. Une première approche de détection des entités dans les auditions de témoins est présentée. Enfin, le genre textuel étant un paramètre à prendre en compte lors de l'application de traitements automatiques à du texte, nous construisons une structuration du genre textuel « légal » en discours, genres et sous-genres par le biais d'une étude textométrique visant à caractériser différents types de textes (dont les auditions de témoins) produits par le domaine de la justice.

  • Titre traduit

    Textual aspects of judicial proceedings files and perspectives for its automatic processing


  • Résumé

    Criminal analysis is a discipline that supports investigations practiced within the National Gendarmerie. It is based on the use of the documents compiled in the judicial procedure file (witness interviews, search warrants, expert reports, phone and bank data, etc.) to synthesize the information collected and to propose a new understanding of the facts examined. While criminal analysis uses data visualization software (i. e. IBM Analyst's Notebook) to display the hypotheses formulated, the digital and textual management of the file documents is entirely manual. However, criminal analysis relies on entities to formalize its practice. The presentation of the research context details the practice of criminal analysis as well as the constitution of judicial procedure files as textual corpora. We then propose perspectives for the adaptation of natural language processing (NLP) and information extraction methods to the case study, including a comparison of the concepts of entity in criminal analysis and named entity in NLP. This comparison is done on the conceptual and linguistic plans. A first approach to the detection of entities in witness interviews is presented. Finally, since textual genre is a parameter to be taken into account when applying automatic processing to text, we develop a structure of the 'legal' textual genre into discourse, genres, and sub-genres through a textometric study aimed at characterizing different types of texts (including witness interviews) produced by the field of justice.