La figure de l'innovateur dans les sociétés Baga et Soussou de Guinée. Jalousie, situation d'emprise et histoire sociale.

par Mathieu Thierry Fribault

Projet de thèse en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Georges Guille-Escuret.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de Ecole doctorale des hautes études en sciences sociales ED 286 depuis le 16-12-2016 .


  • Résumé

    De la technologie culturelle à l’anthropologie de l’innovation, les études relatives aux techniques ont vu un changement de paradigme profond s’opérer durant les années 80 et 90. Jusqu’à nos jours, les techniques sont au centre d’un « tournant pragmatique » et d’une reconsidération de la partition Nature/Culture. Les nouvelles observations et propositions relatives à cette partition et l’enchâssement des techniques dans une « idéologie » de l’innovation relativement située ne peuvent faire l’économie d’épreuves au sein d’autres sociétés et cosmologies. Notre recherche interroge ainsi la figure de l’innovateur, cet acteur du réseau toujours compétent à relancer l’action, et la notion de verrou proposée par Cresswell, que nous reformulons dans une approche plus pragmatique à travers la notion d’emprise - et celle d’empreneur - développée par Chateauraynaud. Deux sociétés de jalousie-égalitaire (Sarro) du littoral de Guinée nous serviront de terrain pour une étude comparative, l’une est marquée par son histoire dominée par une situation de refuge (Baga) à la limite du marronnage, et l’autre par une histoire et un ethos tout à l’opposée, faite de conquêtes (Susu). En particulier leurs projets politiques initiaux sanctionnent un rapport au secret, des pratiques de sécrétion (Zempléni) et une esthétique de l’ambiguïté (Ferme) très nuancés, ainsi qu’une politique de gestion des antagonismes sociaux (toutes formes étant totalisés sous la catégorie « jalousie » en français guinéen) qui s’opposent en tous points, comme se confrontent les notions de baden et faden (Bird & Kendall), caractérisant les tensions entre l’individu et le groupe dans l’espace culturel mandé. Alors que ces deux sociétés Baga et Susu s’approprient de nouvelles options de productions et des techniques de pêche, depuis quelques années, délaissant la riziculture, ces innovations et les acteurs les portant se confrontent à leur histoire ainsi qu'à leurs structures sociales et leur orientations politiques respectives. Au travers d’une approche pragmatique des verrous centrée sur les relations sociales « de jalousie », et menée auprès de deux sociétés ayant valorisé très distinctement dans le passé les initiatives individuelles, cette recherche interroge le rapport entre innovations techniques et changements sociaux ainsi que la figure de l’innovateur au sein de sociétés non soumises à un régime idéologique valorisant les innovations, comme le sont encore de nombreuses sociétés pour lesquelles l’innovateur est avant tout un fouteur de trouble.


  • Pas de résumé disponible.