Pratiques et stratégies adaptatives de communication des chercheurs.

par Cheikh Ndiaye

Projet de thèse en Sciences de l'information, de la communication et de la documentation

Sous la direction de Alain Chante.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement , en partenariat avec LERASS - Laboratoire d'Etudes et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales (laboratoire) et de Centre d'étude et de recherche en information et communication (equipe de recherche) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    La science favorise la maîtrise de l'environnement et répond aux préoccupations humaines : santé, économie, etc. Aussi, les pays - notamment industrialisés - investissent des sommes importantes pour son développement, mettent en place des stratégies incitant à systématiser et à intensifier son apport à leur développement socio-économique. Valoriser et évaluer la recherche scientifique sont ainsi devenus une obligation impulsée par les politiques publiques, tant à l'échelle européenne que nationale. Un des enjeux consiste à rendre matériellement et intellectuellement accessibles les connaissances, ce qui implique de communiquer. Or, en postulant un « règne des fins », Bourdieu et Bart envisagent toute communication de la science comme une stratégie construite, donc influencée par un contexte. Elle devient une contrainte exercée différemment sur les différentes sciences. Si en effet, celles dites exactes profitent de l'orientation des stratégies publiques qui favorisent le transfert de technologies vers le monde industriel, les sciences humaines et sociales n'ont pas leurs spécificités prises en compte : objets, méthodes, résultats, modalités de diffusion... L'idée est donc d'étudier l'effet éventuel de la montée en puissance de l'évaluation, sur les stratégies de communication des sciences humaines et sociales en milieu scientifique français, tant au niveau des chercheurs que des opérateurs de recherche. En ce sens, l'étude rappelle le contexte de la recherche en France, quelques problématiques et prescriptions, les spécificités l'évaluation (motivations, formes et conséquences) avant de tenter de satisfaire aux objectifs spécifiques de la recherche. Le premier consiste à procéder à un inventaire de pratiques, en accordant une attention particulière aux pratiques numériques ainsi qu'à leurs relations avec celles existantes : cohabitation, substitution, etc. Le deuxième s'intéresse aux stratégies des institutions en matière de communication de la science, notamment celles relatives aux mises en visibilité pratiquées par les chercheurs, aux dispositifs et outils liés au libre accès, aux stratégies d'adaptation aux palmarès académiques... Enfin, il s'agit d'étudier la valeur ajoutée, en particulier si elle est en lien avec les politiques de site, les mises en réseau ou autres regroupements institutionnels dans une quête d'attractivité ou de compétitivité.

  • Titre traduit

    Scientific communication practices and strategies


  • Résumé

    Science promotes environmental control and responds to human concerns: health, economy, etc. Also, the countries - especially industrialized ones - invest significant sums for its development, put in place strategies encouraging to systematize and to intensify its contribution to their socio-economic development. Valuing and evaluating scientific research have thus become an obligation driven by public policies, both at European and national level. One of the challenges is to make knowledge materially and intellectually accessible, which involves communication. However, by postulating a 'reign of ends', Bourdieu and Bart consider any communication of science as a constructed strategy, therefore influenced by a context. It becomes a constraint exerted differently depending on the type of sciences. If indeed, those said to be exact take advantage of the orientation of public strategies that promote the transfer of technologies to the industrial world, the human and social sciences do not have their specificities taken into account: objects, methods, results, methods of dissemination. ... The idea is therefore to study the possible effect of the rise in importance of evaluation on communication strategies in the human and social sciences in French scientific circles, both at the level of researchers and research operators. In this sense, the study recalls the context of research in France, some issues and prescriptions, the specifics of evaluation (motivations, forms and consequences) before attempting to meet the specific objectives of the research. The first consists of making an inventory of practices, paying particular attention to digital practices as well as their relations with existing ones: cohabitation, substitution, etc. The second focuses on the strategies of institutions in terms of science communication, in particular those relating to the visibility practiced by researchers, devices and tools related to open access, strategies for adapting to academic rankings, etc. , it is a question of studying the added value, in particular if it is linked to site policies, networking or other institutional groupings in a quest for attractiveness or competitiveness.