La communication scientifique écrite face à l'évaluation de la recherche publique : les stratégies de publication et pratiques de valorisation en sciences humaines et sociales

par Cheikh Ndiaye

Projet de thèse en Sciences de l'information, de la communication et de la documentation

Sous la direction de Alain Chante.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement , en partenariat avec LERASS - Laboratoire d'Etudes et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales (laboratoire) et de Centre d'étude et de recherche en information et communication (equipe de recherche) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    Partant du principe que la science contribue au progrès d'une société en lui permettant de répondre à ses préoccupations - santé, économie, etc. – les pays industrialisés comme la France investissent des sommes importantes pour son essor. Ces investissements suscitant, à leur tour, des prescrits afin d'en assurer une gestion efficiente et un impact en adéquation avec les objectifs de développement. Ainsi ont été institutionnalisées l'évaluation de la recherche publique et sa valorisation dont la montée en puissance a eu des effets bouleversants sur l'organisation de paysage scientifique ; la gouvernance des universités, leurs missions et rapports avec le monde économique ; la production des savoirs… L'évaluation de la recherche impacte les orientations politiques autour de la recherche, en particulier le choix des priorités thématiques et la distribution des financements. Elle induit un besoin de valorisation individuelle qui semble obliger les chercheurs à intégrer davantage dans leurs activités la quête construite d'autorité. Ayant toujours été un régulateur de la compétition entre savants et un vecteur de diffusion de leurs connaissances produites, la communication scientifique écrite est-elle un outil de la stratégie pour la reconnaissance ? Comment se construit et se manifeste son action ? Il s'agit donc d'examiner, à la fois, les stratégies de publication des chercheurs et leurs pratiques pour valoriser les publications, notamment en usant de l'Internet et du numérique. L'étude s'intéresse aux sciences humaines et sociales qui vivent l'institutionnalisation des Dioscures avec plus de difficultés et dénoncent l'inadéquation des indicateurs à leurs réalités. En ce sens, elles constituent un terrain privilégié pour explorer l'effectivité de la construction ainsi que ses buts, ses motivations, ses manifestations… ou encore son efficacité.

  • Titre traduit

    Written scientific communication versus evaluation of public research: publication strategies and promotion practices in the human and social sciences


  • Résumé

    Based on the principle that science contributes to the progress of a society by enabling it to respond to its concerns - health, economy, etc. - industrialized countries like France invest significant sums for their development. These investments give rise to prescriptions in order to ensure an efficient management and an positive impact in line with development objectives. Thus, the evaluation of public research and its promotion were institutionalized, the rise of which has had overwhelming effects on the organization of the scientific landscape; the governance of universities, their missions and relations with the economic world; the production of knowledge ... The evaluation of research impacts the political orientations around research, in particular the choice of thematic priorities and the distribution of funding. It induces a need for individual valorization which seems to oblige researchers to integrate the constructed quest for authority more into their activities. Having always been a regulator of competition between scientists and a dissemination's vector of their knowledge, is also written scientific communication a tool of the strategy for recognition? How is its action constructed and manifested? It is therefore a question of examining both the publication strategies of researchers and their practices to promote publications, iparticularly by using the Internet and digital means. The study focuses on the human and social sciences, which experience evaluation and valorization with more difficulty and denounce the inadequacy of the indicators to their realities. So, they constitute a privileged ground for exploring the effectiveness of construction as well as its goals, motivations, manifestations ... or even its effectiveness. public: publication strategies and promotion practices in the human and social sciences.