La pensée arabe et les perspectives de la terre

par Redouane Yacoubi

Projet de thèse en Philosophie

Sous la direction de Ali Benmakhlouf.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de CS - Cultures et Sociétés , en partenariat avec LIS - Lettres Idées Savoirs (laboratoire) depuis le 08-12-2016 .


  • Résumé

    Qu'il s'agisse de Frantz Fanon (les Damnés de la terre), de l'orientalisme ou de la pensée postcoloniale, nous connaissons le débat qui s'articule depuis la période anticoloniale sur la question et la position que joue « l'autre » ou l'Occident dans la formation des discours postcoloniaux arabes. Nous pouvons résumer ce débat à travers la question suivante : Comment les territorialités arabophones pendant le XIX et le XX siècle ont produit des discursivités dont l'objectif est de retrouver la terre ? La longue histoire de la décomposition de l'empire Ottoman nous renseigne au moins sur la réalité multifactorielle de l'affirmation du territoire, le passage d'une impérialité centralisée à l'affirmation des modes religieux, anthropologiques et linguistiques par exemple, dans les pays des Balkans, marquant ainsi le passage d'une période pré-nations à la formation de nations territorialisées. Il s'agit en effet, de processus multiples marqués par la violence et ouvrant de nouvelles possibilités pour la terre. Dans cette recherche nous utiliserons les termes de territoire et de territorialité à travers des répétitions différentielles. Nous les employons dans différents contextes et avec des implications à la fois philosophiques et politiques. Le rôle afféré à ces deux notions est de mettre en évidence les dynamiques qui animent « la pensée arabe contemporaine » à partir des auteurs concernés. L'apparition des néologismes Deleuzien de « déterritorialisation » et de « reterritorialisation » nous assurera la création de nouveaux liens entre la pensée et l'être, des liens qui nous permettrons de neutraliser certaines surdéterminations politiques et idéologiques. L'idée générale qui nous servira de thèse majeure est que la problématique de la renaissance dans la pensée arabe contemporaine telle qu'elle a était posée a délaissé son contexte territorial d'effectuation. D'un point de vue philosophique le contexte territorial peut connecter la pensée à un champ conceptuel et théorique différentiel permettant d'aborder les problèmes de la pensée comme relevant d'un processus contingent, où la subjectivité ne peut être définit uniquement à partir, d'une « authenticité », une essence, une identité ou une transcendance. La conceptualisation du territoire et de la territorialité avec leur double opération dynamique et processuelle de « déterritorialisation » et de « reterritorialisation » a pour objectif en définitive de faire de l'empirique, de la contingence, du hasard des rencontres, du Sujet appréhendé par des réseaux de puissance et des rapports de forces, les conditions nécessaires pour comprendre l'expressivité des territorialités et des mouvements historiques de la pensée arabe contemporaine. Auteurs Mohammed Abed Al-Jabri Edward Saîd Mohammed Arkoun Abdallah Laroui Gilles Deleuze Michel Foucault Emmanuel Todd Jack Goody Frantz Fanon

  • Titre traduit

    Arab Thought and the Perspectives of the land


  • Résumé

    Qu'il s'agisse de Frantz Fanon (les Damnés de la terre), de l'orientalisme ou de la pensée postcoloniale, nous connaissons le débat qui s'articule depuis la période anticoloniale sur la question et la position que joue « l'autre » ou l'Occident dans la formation des discours postcoloniaux arabes. Nous pouvons résumer ce débat à travers la question suivante : Comment les territorialités arabophones pendant le XIX et le XX siècle ont produit des discursivités dont l'objectif est de retrouver la terre ? La longue histoire de la décomposition de l'empire Ottoman nous renseigne au moins sur la réalité multifactorielle de l'affirmation du territoire, le passage d'une impérialité centralisée à l'affirmation des modes religieux, anthropologiques et linguistiques par exemple, dans les pays des Balkans, marquant ainsi le passage d'une période pré-nations à la formation de nations territorialisées. Il s'agit en effet, de processus multiples marqués par la violence et ouvrant de nouvelles possibilités pour la terre. Dans cette recherche nous utiliserons les termes de territoire et de territorialité à travers des répétitions différentielles. Nous les employons dans différents contextes et avec des implications à la fois philosophiques et politiques. Le rôle afféré à ces deux notions est de mettre en évidence les dynamiques qui animent « la pensée arabe contemporaine » à partir des auteurs concernés. L'apparition des néologismes Deleuzien de « déterritorialisation » et de « reterritorialisation » nous assurera la création de nouveaux liens entre la pensée et l'être, des liens qui nous permettrons de neutraliser certaines surdéterminations politiques et idéologiques. L'idée générale qui nous servira de thèse majeure est que la problématique de la renaissance dans la pensée arabe contemporaine telle qu'elle a était posée a délaissé son contexte territorial d'effectuation. D'un point de vue philosophique le contexte territorial peut connecter la pensée à un champ conceptuel et théorique différentiel permettant d'aborder les problèmes de la pensée comme relevant d'un processus contingent, où la subjectivité ne peut être définit uniquement à partir, d'une « authenticité », une essence, une identité ou une transcendance. La conceptualisation du territoire et de la territorialité avec leur double opération dynamique et processuelle de « déterritorialisation » et de « reterritorialisation » a pour objectif en définitive de faire de l'empirique, de la contingence, du hasard des rencontres, du Sujet appréhendé par des réseaux de puissance et des rapports de forces, les conditions nécessaires pour comprendre l'expressivité des territorialités et des mouvements historiques de la pensée arabe contemporaine. Auteurs Mohammed Abed Al-Jabri Edward Saîd Mohammed Arkoun Abdallah Laroui Gilles Deleuze Michel Foucault Emmanuel Todd Jack Goody Frantz Fanon