Surveillance des dangers sanitaires à l'interface homme-animal : outils et méthodes d'optimisation épidémiologique et socio-économique pour des dispositifs pérennes

par Marion Bordier Bouchot (Bordier)

Projet de thèse en Santé publique - épidémiologie

Sous la direction de Pascal Hendrikx et de Flavie Goutard.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de Santé Publique , en partenariat avec EPI - Epidémiologie des zoonoses virales, bactériennes et parasitaires (laboratoire) depuis le 01-12-2016 .


  • Résumé

    La nécessité de développer des politiques intégrées, c'est-à-dire inter-sectorielles et inter-disciplinaires, pour prévenir et lutter de façon efficiente contre les dangers sanitaires impliquant les populations humaines, animales et les écosystèmes, n'est plus à démontrer. Ceci requiert un rapprochement des institutions en charge de la santé humaine, animale et de l'environnement, une combinaison des disciplines issues de la biologie, du médical et des sciences de l'homme et de la société, et des interactions entre décideurs et scientifiques. Il manque actuellement un cadre conceptuel et méthodologique permettant d'opérationnaliser de façon pérenne ces dispositifs et de justifier de leur plus-value par rapport aux approches sectorielles. L'objectif de la thèse sera de (i) définir et caractériser précisément un dispositif de surveillance dit « intégré », (ii) évaluer le niveau d'intégration nécessaire en fonction des objectifs de la surveillance, du danger surveillé, et du contexte de la surveillance, (iii) de comprendre les facteurs qui favorisent ou freinent les collaborations quand elles sont requises et de proposer des méthodes pour favoriser la co-construction d'un dispositif de surveillance intégré , et (iv) évaluer la pertinence et la qualité des collaborations mises en place pour répondre à l'objectif de la surveillance dans un contexte donné.Les travaux cibleront des sujets de surveillance à l'interface homme-animal : l'antibiorésistance et l'infection par les salmonelles sur des terrains diversifiés (Vietnam et France) pour renforcer le caractère générique de la recherche.

  • Titre traduit

    Surveillance of health hazards at human-animal interface : epidemiological and socio-economic optimisation method and tools for sustainable surveillance systems


  • Résumé

    The need to develop integrated, inter-sectoral and inter-disciplinary policies to prevent and control efficiently health hazards involving human, animal and ecosystem populations is no longer to be demonstrated. This requires a strengthening of the links between the institutions in charge of human health, animal health and the environment, a combination of disciplines from biology, medical and human sciences and society, and interactions between decision-makers and scientists. There is currently a lack of a conceptual and methodological framework to operationalize these systems on a sustainable basis and to justify their added value in relation to sectoral approaches. The objective of the thesis will be to (i) precisely define and characterize a so-called 'integrated' surveillance system, (ii) assess the level of integration required according to the objectives of the surveillance, the monitored hazard and the context of surveillance, (iii) to understand the factors that favor or constrain collaborations when they are required and to propose methods to promote the co-construction of an integrated monitoring system, and (iv) to evaluate the appropriateness and quality of the collaborations to meet the surveillance objective in a given contexte. The work will focus on health hazards at the human-animal-ecosystem interface: antimicrobial resistance and salmonella on diversified fields (Vietnam and France) to reinforce the generic value of the research.