Déficits de mémoire de travail et de mémoire à court terme dans la dyslexie : evaluation et rééducation

par Sarah Wokuri

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Nathalie Marec-Breton et de Steve Majerus.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    La dyslexie développementale est un trouble durable d'acquisition du langage écrit. Bien que certains auteurs considèrent gue différents troubles cognitifs peuvent être à L’origine de la dyslexie, 1a théorie phonologique s'est considérablement imposée ces dernières années. Toutefois, plusieurs études ont mis en évidence que 1es dyslexiques pouvaient également présenter des troubles de la mémoire de travail (MT) et de la mémoire à court terme (MCT). Cependant, la validation scientifique d'approches rééducatives des troubles de la MT et de la MCT chez l'enfant reste à développer. C'est pourquoi, 1'objectif de la thèse est d'étudier 1'efficacité d'une rééducation ciblée de la MT et de la MCT chez les enfants dyslexiques, afin de contribuer à la validation empirique et théorique de stratégies thérapeutiques. La thèse s'articulera en deux temps. Comme il existe plusieurs composantes au sein de la MT et de la MCT, ces capacités seront tout d'abord évaluées chez les dyslexiques afin de proposer une rééducation ciblée visant spécifiquement les composantes déficitaires. Dans un deuxième temps, il sera proposé une rééducation spécifique des composantes déficitaires de 1a MT/MCT observées chez les sujets dyslexiques. L'efficacité d'une rééducation ciblée de 1a MT/MCT sera donc étudiée ainsi que son impact sur les habilités de lecture.


  • Pas de résumé disponible.