L'implication de YAP comme régulateur du programme de réplication de l'ADN

par Rodrigo MelÉNdez GarcÍA

Projet de thèse en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Muriel Perron et de Odile Bronchain.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Signalisations et Réseaux Intégratifs en Biologie , en partenariat avec Neuro-PSI - Institut des Neurosciences Paris Saclay (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    L'étude des voies de signalisation mises en jeu lors des processus de régénération cellulaire est un élément clé pour le développement de thérapies ciblant les maladies neurodégénératives. Notre objectif à long terme est de contribuer aux avancées scientifiques permettant le développement d'approches thérapeutiques innovantes chez les patients atteints de maladies dégénératives de la rétine telles que les Rétinites Pigmentaires ou la Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge (DMLA). Contrairement aux mammifères, les poissons ou les amphibiens possèdent différentes populations de cellules souches qui contribuent efficacement à la réparation de la rétine après lésion. Il s'agit donc de modèles de choix pour disséquer les voies de signalisation contrôlant les processus régénératifs. Dans ce contexte, le laboratoire a récemment investiguer l'implication de la voie de signalisation Hippo. Les données montrent que la fonction de YAP, l'effecteur en aval de la voie, est requise pour l'homéostasie des cellules souches rétiniennes et en particulier pour le control du programme de réplication temporel de ces cellules chez l'amphibien. Ces résultats permettent de mettre en avant un mécanisme important dans le maintien des propriétés spécifiques de ces cellules qui doivent assurer leur auto-renouvellement et la production de précurseurs cellulaires à long terme et par conséquent se doivent d'assurer le maintien de leur intégrité génomique. Nous pensons que l'élucidation du mode d'action de YAP sur le contrôle du programme temporal de réplication de l'ADN permettra des avancées significatives dans le domaine de la biologie des cellules souches. Potentiellement, la voie de signalisation Hippo représente un nœud crucial coordonnant les nombreux processus cellulaires qui sous-tendent l'homéostasie tissulaire.

  • Titre traduit

    The involvement of YAP as a regulator of DNA replication program


  • Résumé

    The study of the pathways that dictate cell regeneration is fundamental to uncover therapies for neurodegenerative diseases. Our long-term goal is to provide foundations for the development of innovative therapeutic approaches for visual impairments, such as retinitis pigmentosa or age-related macular degeneration. One promising strategy is to revitalize the naturally limited regenerative capacity of the mammalian retina. Unlike mammals, in fish and amphibians different populations of stem cells contribute efficiently to the regeneration of the retina following injury. These animals thus offer a powerful model system to dissect the signaling pathways underlying regeneration. In regard to this, the host laboratory has recently addressed the implication of the Hippo signaling pathway in these processes, since it has been shown to be a key regulator of cell proliferation, differentiation and apoptosis. The data revealed that YAP, the downstream effector of the Hippo pathway, is involved in the control of the replication timing program. This is of utmost importance in the field of stem cells as these cells have the unique capacity of long-term self-renewal and as such may have developed specific mechanisms dedicated to maintain their genomic integrity. We thus believe that further investigating YAP function in the control of the replication timing program may lead to significant breakthroughs in stem cell biology. Potentially, the Hippo pathway represents a crucial node that allows the proper coordination of these cellular processes in order to sustain tissue homeostasis.