Entre réel et imaginaire : quand le sport fait son cinéma!

par Hugo Garcia

Projet de thèse en Sciences du sport (staps)

Sous la direction de Stéphane Héas et de Michaël Attali.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    Il existe deux travaux pionniers de référence en sociologie du cinéma. L’ouvrage de Siegfried Kracauer De Caligari à Hitler- une histoire du cinéma allemand 1919-1933 en 1947, et le livre d’Edgar Morin Le cinéma ou l’homme imaginaire en 1956. Ils ont en effet contribué à faire du cinéma un objet d’étude légitime pour mieux appréhender les problématiques sociales et culturelles. Le cinéma informe sur les caractéristiques, les mentalités des sociétés à un moment donné. C’est pourquoi s’ interroger sur la place du sport et du corps dans le cinéma français à travers l’étude d’un corpus composé d’une cinquantaine de films, permettra d’éclairer les représentations du sport, du sportif et de l’éthique du sport à une période marquée par de profondes transformations sociales (de la fin des années 1960 à nos jours). L’intérêt majeur de cette thèse est de porter un regard nouveau sur le processus de construction cinématographique par l’intermédiaire d’un support social peu investigué qu’est le sport, au contraire d’autres pratiques sociales comme les travaux sur la place de la pornographie au cinéma ou la place des femmes. Dans ce projet, c’est le sport au cinéma qui est au centre de l’attention avec la fonction et le sens qui lui sont donnés sur le grand écran. Il est donc intéressant de se questionner sur la problématique suivante : « Quelles sont les représentations sociales, valeurs, mentalités et idéologies relatives au Sport, structurées par et dans le cinéma français ? Peut-on identifier un processus permettant de comprendre l’évolution des rapports au sport dans le temps ? »


  • Pas de résumé disponible.