Temas : tell me a story. Test narratif transculturel pour des enfants âgés de 6 à 11 ans

par Martina Dentici

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Marie Rose Moro et de Hakima Megherbi.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Université Paris 13 (laboratoire) depuis le 13-07-2016 .


  • Résumé

    Les psychologues et les professionnels travaillant notamment avec des enfants d’origine multiculturelle différentes n’ont pas à leur disposition de tests psychologiques adaptés aux enfants de migrants et à tous les enfants vivant en situation transculturelle : enfants qui peuvent avoir une autre langue maternelle que le français, enfants appartenant à des minorités et présentant des vulnérabilités spécifiques liées à la multiplicité des langues ou des références culturelles en présence. La question du bilan psychologique en situation transculturelle est donc une question très actuelle de la psychologie. Comment évaluer sur le plan psychologique des enfants de migrants alors qu’aucun test n’est étalonné et validé dans cette population ? Or sur le plan international, il existe un test qui explore les questions identitaires, il s’agit du TEMAS: Tell-Me-A-Story. Il est le premier test projectif et narratif multiculturel conçu pour enfants et adolescents appartenant ou pas à des minorités. Il a été construit et validé en anglais aux Etats-Unis, puis validé en italien (Costantino, Malgady, Rogler, 1988, 2007) (Fantini, Bevilacqua, 2010). En France il a été validé auprès d’enfants d’âge compris entre 6 ans et 11 ans. Le TEMAS est un test conçu et étalonné pour des populations d’origine culturelle variée représentatives de la population française d’aujourd’hui. L’enfant est invité à raconter une histoire à partir de planches d’images décrivant des scènes de la vie quotidienne. Contrairement aux tests classiques, celui-ci représente des personnages aux couleurs de peau, types de cheveux ou formes d’yeux variés afin de représenter la multiplicité culturelle dans laquelle évoluent les enfants.  Le but est ainsi de favoriser l’adhésion et l’identification au matériel du test, et donc la qualité du processus d’identification et de narration. L’originalité du projet de recherche doctoral tient, en plus des objectifs spécifiques du test Temas, à la mise en place du croisement des perspectives de recherche entre la psychologie transculturelle d’une part, et la psychologie cognitive du langage, d’autre part. La perspective transversale devrait permettre de répondre à des questions sur le développement des enfants en situation migratoire, leurs questions identitaires, le développement du langage en langue seconde et la construction de leur personnalité. Ce travail novateur et qui répond à des nécessités de la société contemporaine très multiculturelle, se propose d’étudier en lien avec la validation du test TEMAS les relations entre les fonctions de personnalité, les fonctions émotionnelles et le développement du langage chez les enfants de migrants.


  • Pas de résumé disponible.