L'écoute intérieure et l'interprétation pianistique : thème et variations sur les processus phénoménologiques et cognitifs

par Ester Pineda

Projet de thèse en Musicologie

Sous la direction de , Hervé Platel et de Philippe Lalitte.

Thèses en préparation à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Unité de recherche 1077 INSERM-EPHE-UNICAEN Neuropsychologie & Imagerie de la Mémoire Humaine (NIMH) (laboratoire) depuis le 15-11-2016 .


  • Résumé

    Comprendre la manière dont les experts arrivent à atteindre leurs objectifs peut avoir des retombées pédagogiques importantes (Sloboda, Lehmann). Eminemment multimodales sur le plan cognitif, les représentations mentales internes de la musique (visuelles, motrices, auditives, perceptives, etc.) constituent les différentes composantes de l'audition intérieure. Notre recherche vise à identifier et à analyser, sous des angles multiples mais étroitement imbriqués, les processus cognitifs liés à l’audition intérieure afin de montrer comment ces connaissances pourraient aider à comprendre certaines situations d’enseignement-apprentissage. Il s’agit entre autres, de spécifier les relations fonctionnelles entre activation et intégration à travers les mécanismes perceptifs et les mécanismes mnésiques pour ensuite voir comment ces processus s’articulent en fonction d’un échantillon d’œuvres relevant de différents types d’écriture musicale. La singularité d’une interprétation musicale est considérée comme le résultat de la rencontre entre la réalité psychologique du sujet et les éléments constitutifs de l’œuvre musicale, que ce soit du point de vue de la structure, du style ou du type d’écriture musicale