Le développement d'une compétence interculturelle après classement d'un site au Patrimoine Mondial de l'UNESCO

par Léa Maroufin

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Florent Gaudez.

Thèses en préparation à l'Université Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale sciences de l'homme, du politique et du territoire (Grenoble) , en partenariat avec Arts & Pratique du Texte, de l'Image, de l'Ecran & de la Scène (laboratoire) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    De la même manière que Jean Davallon théorise l'exposition comme « un médium fondé sur un espace », il est possible de conceptualiser un objet de patrimoine comme un médium spatial, mais également comme un médium temporel. Comme l'exposition, l'objet de patrimoine est un support matériel qui projette un discours, mais, de par son ancienneté, il est aussi porteur d'un message qui provient du passé. En outre, le discours que produit un objet de patrimoine revêt une dimension inconsciente car il provient des multiples usages qui en sont faits ainsi que de nos propres représentations fantasmées du passé auquel il appartient. Aussi, ce sujet de thèse propose de questionner la portée du message produit par le site de la caverne du Pont D'Arc dans une dimension synchronique et diachronique. En effet, la rencontre entre le lieu et les visiteurs suscite une situation d'interculturalité qui peut être appréhendée du point de vue de la médiation, mais également du point de vue phénoménologique. Une première approche du sujet questionne la patrimonialisation du site, car, pour décrypter le sens de sa médiation, il faut révéler les attentes et les différents enjeux qui sous-tendent sa mise en patrimoine et particulièrement son classement au patrimoine de l'UNESCO. En effet, hors de la conviction de protéger un patrimoine, la volonté de l'inscrire à l'UNESCO participe à une recherche de reconnaissance, qui génère une valeur capitalisable pour les différents protagonistes. L'apposition du label UNESCO modifie ainsi la valeur du site mais également son message, car la grotte Chauvet devient le représentant d'un ensemble territorial qui dépasse sa simple situation géographique. L'étude des acteurs (politiques, administration, scientifiques, société civile) sera par la suite complétée par une analyse de la médiation et de sa capacité à transmettre les attentes préalablement identifiées. Or cette médiation passe également par la création d'une formation à « l'accueil interculturel » au sein de l'Université Territoriale d'Entreprises de l'Ardèche, formation qui fait suite au souhait de développer sur le territoire un accompagnement des professionnels pour mieux accueillir les touristes attendus après l'ouverture de la caverne du Pont d'Arc. L'étude de cas que nous menons sur cette formation est significative des représentations et des attentes formulées autour d'une mise en récit de l'identité ardéchoise et de la manière dont elle doit être communiquée aux visiteurs. Par un système de « marqueurs culturels » pré-identifiés, l'Université Territoriale d'Entreprise délivre aux participants de la formation un « kit » de connaissances sur le département et des outils communicationnels pour transmettre une représentation précise du territoire. Le sujet soulève également la question de la réception des publics et de son effet sur la productivité discursive du lieu : la rencontre avec le site archéologique génère une forme d'acculturation où les projections des visiteurs agissent, à leur tour, sur la compréhension du site. En outre, la caverne du Pont d'Arc est une grotte ornée, ce qui induit une dimension interculturelle nouvelle car les fresques sont l'œuvre d'une autre culture - bien que très ancienne. Or, ces sociétés sont méconnues, ce qui laisse une grande place à l'imaginaire dans notre interprétation. En menant une analyse phénoménologique, il sera alors possible de prendre en considération l'émotion qui transparaît à l'occasion de cette rencontre, tout en questionnant la dimension fictive, voire onirique, que suscite cette expérience.

  • Titre traduit

    The development of an intercultural competence after classification of a site as UNESCO World Heritage


  • Résumé

    The classification of a cultural site as a Unesco heritage creates an international exposure that goes beyond the actual site. This is how labeled vestiges acquire a representational status for the territory to which they belong. This thesis reviews the intercultural dialogue between the hosting structure and the visitors. This work aims at modeling these intercultural relations in both space and time.