Dysfonction diastolique au cours du séjour en Réanimation

par Alexandre Bedet

Projet de thèse en Pathologie et recherche clinique

Sous la direction de Armand Mekontso-dessap.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de SVS - Sciences de la Vie et de la Santé , en partenariat avec Groupes de recherche Clinique (laboratoire) et de Cardiovascular and respiratory manifestations of acute lung injury and sepsis GRC (equipe de recherche) depuis le 01-12-2015 .


  • Résumé

    Les patients hospitalisés en Réanimation présentent pour la plupart une ou plusieurs dysfonctions d'organes mettant en jeu le pronostic vital. L'état de choc est un des motifs d'hospitalisation les plus fréquemment rencontrés en Réanimation. Les interactions cardio-pulmonaires au cours du séjour en réanimation représentent un défi diagnostique et thérapeutique à part entière. La présence d'antécédents cardio-vasculaires et/ou la survenue de pathologies cardiaques aiguës mettent souvent en jeu le pronostic et nécessitent une prise en charge particulière. La survenue d'une dysfonction myocardique systolique au cours des états septiques graves ou au moment du sevrage ventilatoire sont des phénomènes bien décrits dans la littérature. Plus récemment, les cliniciens se sont intéressés à la fonction diastolique (relaxation et remplissage) et ses déterminants (pré-charge, post-charge, fréquence cardiaque). Il a été montré notamment que les patient présentant une dysfonction diastolique au cours de l'état de choc septique avaient un moins bon pronostic. Ce travail de thèse a pour objectif de mieux comprendre les interactions cardio-vasculaires intéressant la diastole à deux moments précis de la prise en charge du patient en réanimation, à savoir : 1/ au cours de l'état de choc et 2/ au moment du sevrage ventilatoire. Ce travail s'appuie sur des données expérimentales (modèle murin de sepsis) et des données cliniques (études prospectives observationnelles).

  • Titre traduit

    Diastolic dysfunction in critically ill patients


  • Résumé

    Most of ICU patients have one or more life threatening conditions that require organ support techniques. Nowadays, shock is one of the main causes of ICU admission. Cardio-pulmonary interactions during ICU stay represent a critical diagnostic and therapeutic challenge. Cardiovascular comorbidities or acute cardiac dysfunction (such as septic myocardial dysfunction) may require specific therapeutics. It has been proven that systolic myocardial dysfunction could complicate the course of septic shock and/or be revealed during the weaning from mechanical ventilation. In recent years, several studies have demonstrated the evidence of isolated diastolic dysfunction during septic shock, which is associated with a poor prognosis. Diastolic function also appears to play an important role during weaning failure. This work primarily aimed at assessing the cardiovascular interactions affecting the diastole during two cornerstones of ICU stay: 1/ during septic shock, and 2/ during weaning from mechanical ventilation. We used experimental data from a murine model of sepsis and clinical human data (non-blinded prospective observational studies).