Copolymères à blocs doubles hydrophiles dégradables pour la formulation de micelles stimuli-dépendantes permettant la libération contrôlée de principes actifs

par Ayman El Jundi

Projet de thèse en Chimie et Physico-Chimie des Matériaux

Sous la direction de Benjamin Nottelet et de Youssef Bakkour.

Thèses en préparation à Montpellier en cotutelle avec l'Universite Libanaise , dans le cadre de Sciences Chimiques Balard , en partenariat avec IBMM - Institut des Biomolécules Max Mousseron (laboratoire) et de C5. Biopolymères Artificiels (equipe de recherche) depuis le 11-01-2016 .


  • Résumé

    Le projet a pour principal objectif la synthèse de nouveaux copolymères à blocs doubles hydrophiles (DHBCs) dégradables pour des applications théranostiques. Plus spécifiquement, les DHBCs seront utilisés pour la formulation de micelles permettant la libération contrôlée intracellulaire de principes actifs (PA) préalablement encapsulés tout en permettant un suivi intracellulaire par imagerie de fluorescence. Les outils associant thérapeutique et diagnostique représentent un nouvel enjeu de santé pour lequel les approches micellaires et nanoparticulaires offrent des opportunités uniques. A ce titre, les DHBCs sont déjà largement utilisés pour la formulation de micelles stimuli-dépendantes pour la libération de PA (anti-cancéreux) et pour l'imagerie. Ils constituent donc une plateforme théranostique pertinente.Cependant il sont pour la plupart non degradables ce qui constitue un frein a leur utilisation. C est ce verrou que l on se propose de surmonter dans le cadre de la these.

  • Titre traduit

    Copolymères à blocs doubles hydrophiles dégradables pour la formulation de micelles stimuli-dépendantes permettant la libération contrôlée de principes actifs


  • Résumé

    The project's main objective is the synthesis of new degradable double hydrophilic blocks copolymers(DHBCs) for theranostic applications. More specifically, DHBCs be used for the formulation of micelles allowing the intracellular controlled release of drugs, previously encapsulated while allowing intracellular imaging by fluorescence. The combining therapeutic and diagnostic tools represent a new health issue for which the micellar nanoparticle approaches offer unique opportunities. As such, the DHBCs are already widely used in the formulation of stimuli-dependent micelles for the release of drug (anti-cancer) and for imaging. They therefore constitute a relevant theranostics platform. Most of them are however not degradable which limits their wide use for biomedical applications. This is this drawback that the PhD programm aims to tackle.