Nouveaux modèles analytiques et expérimentaux pour estimer la performance d'un réseau optique élastique fortement hétérogène.

par Sylvain Almonacil

Projet de thèse en Optique et photonique

Sous la direction de Nicolas Dubreuil et de Patricia Layec.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Ondes et Matière , en partenariat avec Laboratoire Charles Fabry (Palaiseau, Essonne) (laboratoire) , Materiaux nonlinéaires et applications (equipe de recherche) et de Institut d'optique Graduate School (établissement de préparation de la thèse) depuis le 14-11-2016 .


  • Résumé

    Les réseaux optiques à très haut-débit sont à la base des technologies de l'information d'aujourd'hui bien que généralement configurés manuellement et rarement modifiés au cours de leur vie. Pour suivre les innovations conduisant par exemple à des transpondeurs flexibles il faut aussi rendre les réseaux de transmission par fibres optiques reconfigurables, et ce, de manière automatique. Pour ce faire il est nécessaire de disposer d'un outil de prédiction rapide et précis de la performance des liens optiques du réseau dans diverses configurations. Plusieurs modèles permettent déjà de prédire la performance d'un lien optique en fonction des distorsions subies par le signal durant la propagation (effet non-linéaire Kerr ou dispersion chromatique) sans pour autant s'appliquer à l'ensemble des réseaux optiques (gestion de la dispersion chromatique durant ou après la propagation). En s'appuyant sur ces travaux, mon travail de thèse consiste à établir un modèle permettant de prédire la performance d'un lien optique fonctionnant simultanément pour les systèmes gérés ou non gérés en dispersion chromatique.

  • Titre traduit

    New analytical and experimental models to estimate the performance of a strongly heterogeneous elastic optical network.


  • Résumé

    Nowadays, high-speed fiber-optic communication networks are the basis of information technology. However, optical networks are still configured manually and never tuned during the life of the network. To follow the lastest techonological developments leading to tunable tranceivers for instance, optical networks should also be reconfigurable and automated. To do this a prediction, both accurate and instantaneous, of the performance of any link of the network is necessary. Various models enable the prediction of the performance of an optical link by taking into account some phenomena occuring during propagation (nonliearities such as Kerr effect or chromatic dispersion). Unfortunatly these models do not apply to the whole set of possible optical links depending on the management of the chromatic dispersion. In this context, the aim of my thesis is to establish a model that enables the prediction of the performance of an optical link whatever the stategy of compensation of the chromatic dispersion (in-line and/or end-line).