La problématique de la fragilité de l'Etat en République Démocratique du Congo. Racines et enjeux politiques d'après le discours socio-politique de l'Eglise catholique du Congo de 1990 à 2015.

par Dieudonné Musanganya

Projet de thèse en Sciences Politiques

Sous la direction de François Mabille et de David Smadja.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de OMI - Organisations, Marchés, Institutions , en partenariat avec LIPHA - Laboratoire Interdisciplinaire d'Etude Politique HANNAH ARENDT (laboratoire) depuis le 15-10-2016 .


  • Résumé

    Notre travail examine le concept d'"Etat fragile" en prenant la République Démocratique du Congo comme champ d'application. Il cherche à comprendre les racines de la fragilité de l'Etat congolais ainsi que les enjeux politiques de cette même fragilité. Nous avons la conviction qu'en apportant une réponse appropriée à la longue crise de gouvernance qui l'affecte gravement depuis plus d'un demi siècle, la RDCongo pourrait, dans un proche avenir, devenir un Etat stable et jouer un rôle de leadership politique et économique en Afrique et dans le monde. Aussi, par "Etat fragile", nous entendons un Etat dont le gouvernement et les instances étatiques n'ont pas les moyens et ou la volonté politique d'assurer la sécurité et la protection des citoyens, de gérer efficacement les affaires publiques et de lutter contre la pauvreté au sein de la population (OCDE). Pour atteindre l'objectif central de cette thèse qui vise à saisir les racines et les enjeux politiques de l'Etat congolais, nous allons rappeler, d'une part, les débats en cours sur le concept d'Etat fragile depuis son émergence dans les années 1990 suite à l'effondrement politique de la Somalie; nous nous interrogerons aussi sur l'actualité géopolitique que ledit concept a acquise depuis les attentants du 11 septembre 2011 aux Etats-Unis d'Amérique, d'autre part, nous allons questionner longuement le discours socio-politique de l'Eglise catholique en RDCongo qui a développé, depuis 1990, une anthropologie sociale qui prétend avoir des intuitions socio-politiques susceptibles de sortir l'Etat congolais de la fragilité, mais qui n'ont toujours pas été mises en oeuvre par la classe politique congolaise, préoccupée qu'elle est par la recherche de ses intérêts égoïstes au lieu de servir constamment l'intérêt général.

  • Titre traduit

    The problematic of a failing State in The Democratic Republic of The Congo. Roots and Political issues according to the socio-political discourses of the Catholic Church of Congo from 1990 to 2015.


  • Résumé

    Our work examines the concept of "fragile state" by taking the Democratic Republic of Congo as scope. It seeks to understand the roots of the fragility of the Congolese state and the politics of that fragility. We believe that by providing an appropriate response to the long governance crisis that severely affects more than a half century, the DRC could, in the near future, become a stable state and a role of political leadership and economic development in Africa and the world. Also, by "fragile state" we mean a state whose government and state bodies do not have the means or the political will and ensure the security and protection of citizens, to effectively manage governance and fight against poverty within the population (OECD). To achieve the central objective of this thesis is to grasp the roots and political issues of the Congolese state, we will remember the one hand, the ongoing discussions on the concept of fragile state since its emergence in 1990s following the political collapse of Somalia; we also will question the geopolitical news that the said concept has gained since the attentants September 11 2011 in the United States of America, on the other hand, we will question the long socio-political discourse of the Catholic Church in DR Congo which has developed since 1990 a social anthropologist who claims to have socio-political insights likely to exit the Congolese state fragility but which have still not been implemented by the Congolese political class, concerned that is looking for his selfish interests instead of constantly serving the public interest.