La non-intervention de la France pendant la Guerre Civile espagnole (1936-1939), à travers l'analyse des archives diplomatiques, parlementaires, historiques, de la presse, des mémoires et témoignages, en provenance de deux pays.

par Grégory Pirmet

Projet de thèse en Langues, civilisations et littérature étrangères

Sous la direction de Pilar Martinez-vasseur.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de ALL - Arts, Lettres et Langues (Nantes) depuis le 14-11-2016 .


  • Résumé

    L' attitude de la France, concernant sa politique étrangère, lors du conflit de la guerre civile espagnole, entre 1936 et 1939, fut une politique intitulée «non-intervention ». Le but de la thèse serait à la fois de montrer en quoi consistait cette non-intervention et d'analyser si la France pouvait se permettre d'intervenir dans le conflit, au même titre que d'autres puissances, comme l'Allemagne, l'italie ou l'URSS. Une thèse effectuée à travers une étude poussée d'archives provenant de France, d'Espagne, et également de Grande-Bretagne (documents diplomatiques des Ministères des Affaires Etrangères français et espagnol, archives des Parlements à Paris et à Madrid, de la Bibliothèque Nationale de France, des publications de la presse écrite de l' époque, ainsi que des


  • Pas de résumé disponible.