Syndicalisme territorial, luttes sociales contre la précarité, et établissement d'un système décentralisé stable en Côte d'Ivoire

par Penatcha clement Hili

Projet de thèse en Sociologie, démographie

Sous la direction de Matthieu Hély et de Bony Guiblehon.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (Sceaux, Hauts-de-Seine ; 2015-....) , en partenariat avec Laboratoire Professions, Institutions, Temporalités (laboratoire) et de Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    Ce projet de thèse porte sur le « syndicalisme territorial et luttes sociales contre la précarité des emplois territoriaux ivoiriens ». L'objet de cette recherche vise à interroger plus largement la mobilisation collective dans un contexte où la sécurité de l'emploi devient quasiment un luxe où les contrats se précarisent, et où les trajectoires professionnelles sont de moins en moins linéaires. En étudiant l'action syndicale dans les collectivités territoriales ivoirienne, il s'agit pour moi d'observer les dynamiques sociales représentatives de nouveaux modes de contestation vis-à-vis de l'Etat. En clair, il s'agit il s'agit de comprendre le réinvestissement des organisations syndicales, par des stratégies capables d'intégrer les revendications des agents concernés, et de lutter contre les disqualifications et l'incertitude qui mine le secteur des collectivités territoriales ivoiriennes. La formulation d'un tel objet de recherche se distingue, voire contrecarre, les analyses actuelles sur les crises syndicales des pays développés (influence moindre, chute des adhésions…) (Andolfatto, 2004), et sur les difficultés à représenter et à défendre les travailleurs. (Sainsaulieu, 2004) Ici, la mobilisation observée tendrait plutôt à un regain d'attention pour une catégorie lésée d'agents, mais sous des formes émergentes qui peuvent aussi bouleverser la donne syndicale. Cette recherche s'alimente d'une approche transdisciplinaire mutualisant les analyses juridique, politique et sociologique. Je partirai d'abord des sciences juridiques et d'une sociologie politique pour montrer les fondements historiques de la construction des services publics en Côte d'Ivoire en prenant en considération l'influence exercée par l'ancienne puissance coloniale. L'enjeu est d'étudier la fonction publique ivoirienne en privilégiant un angle d'approche Franco-Ivoirien, et en mettant en œuvre une démarche comparative entre ces deux pays afin de saisir les points d'achoppement dans la construction et la mise en place de ladite fonction publique. Je m'intéresserai également à la sociologie du travail et de l'emploi afin d'éclairer les formes de précarité et de socialisation professionnelle des agents territoriaux. Une attention particulière sera portée sur les mouvements syndicaux et la politisation des agents, tout en prenant en compte les dimensions de clientélisme et de corruption. D'un point de vue méthodologique, cette thèse s'appuiera sur une démarche purement qualitative privilégiant l'observation de terrain et des entretiens semi-directifs. Ce corpus sera précédé d'une recherche documentaire.

  • Titre traduit

    Territorial unionism, social struggles against precariousness, and establishment of a stable decentralized system in Ivory Coast


  • Résumé

    This thesis project focuses on "territorial unionism and social struggles against the precariousness of Ivorian territorial jobs". The purpose of this research is to question broader collective mobilization in a context where job security becomes almost a luxury where contracts are precarious, and where career paths are less and less linear. By studying trade union action in Ivorian local authorities, it is for me to observe the social dynamics representative of new modes of protest vis-à-vis the state. Clearly, this is to understand the reinvestment of trade union organizations, by strategies capable of integrating the claims of the agents concerned, and to fight against the disqualifications and uncertainty that undermines the sector of Ivorian local authorities . The formulation of such an object of research differs, or even counteracts, the current analyzes of trade union crises in developed countries (lesser influence, fall in membership ...) (Andolfatto, 2004), and the difficulties in representing and defending workers. (Sainsaulieu, 2004) Here, the mobilization observed would rather tend to a renewed attention for an injured category of agents, but in emergent forms that can also upset the union. This research feeds on a transdisciplinary approach that combines legal, political and sociological analysis. I will start with the legal sciences and a political sociology to show the historical foundations of the construction of public services in Côte d'Ivoire taking into consideration the influence exercised by the former colonial power. The challenge is to study the Ivorian civil service by favoring a Franco-Ivorian approach, and by implementing a comparative approach between these two countries in order to grasp the stumbling blocks in the construction and implementation of that public service. I will also be interested in the sociology of work and employment in order to shed light on the forms of precariousness and professional socialization of territorial agents. Special attention will be paid to trade union movements and the politicization of agents, while taking into account the dimensions of patronage and corruption. From a methodological point of view, this thesis will be based on a purely qualitative approach favoring field observation and semi-directive interviews. This corpus will be preceded by a documentary search.