Durabilité des structures collées multi-matériaux en environnement sévère

par Romain Grangeat

Projet de thèse en Physique

Sous la direction de Frédéric R.grangeat@outlook.com, Cyril Lupi et de Marion Girard.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de SPI - Sciences Pour l’Ingénieur (Nantes) depuis le 19-09-2016 .


  • Résumé

    Ouverte. Lejoint de colle, zone hydrophile par excellence, pilote les modes de dégradation. L'absorption d'eau dépend essentiellement de la nature du joint (qui peut être plus ou moins hydrophile) et de la température du milieu environnant. II est donc nécessaire de caractériser son comportement dans ces conditions de service agressiveset dans la mesure du possible d'en faire un contrôle continu de santé. L'une des techniques envisagée réside dans l'utilisation de capteurs à fibres optiques qui seront noyés au coeur du joint de colle. L'utilisation de ce type de capteurs, dans des assemblages collés de structures industrielles, reste limitée et représente une innovation technologique importante pour les applications EMR.Legonflement contrarié du joint par les substrats sera à l'origine d'un état mécanique que nous serons en mesure d'estimer. II s'agira de mettre en place des protocoles de mesure adaptés qui permettront d'alimenter et valider la modélisation du comportement hygro-mécanique de l'assemblage collé sur le long terme. La démarche numérique se basera sur une cinétique de diffusion et une loi de comportement du joint identifiées au préalable


  • Pas de résumé disponible.