Etude expérimentale de la structure et de la dynamique des écoulements cavitants

par Guangjian Zhang

Thèse de doctorat en Energétique (AM)

Sous la direction de Olivier Coutier-delgosha.

Thèses en préparation à Paris, HESAM , dans le cadre de École doctorale Sciences des métiers de l'ingénieur , en partenariat avec LMFL Laboratoire de Mécanique des Fluides de Lille (laboratoire) et de Paris, ENSAM (établissement de préparation de la thèse) .


  • Résumé

    La cavitation est un phénomène complexe impliquant un transfert de masse entre la phase liquide et vapeur à des températures presque constantes. es processus physiques qui contrôlent les instabilités dans les écoulements cavitants ne sont pas encore compris, principalement en raison du manque de données expérimentales quantitatives sur les structures diphasiques et la dynamique à l'intérieur des zones de cavitation opaques. Dans cette thèse, la cavitation partielle développée dans de petits canaux convergents-divergents (Venturi) a été étudiée expérimentalement en détail pour élucider ces mécanismes. Ceci a été réalisé en combinant une technique d'imagerie par rayons X ultra-rapide, la visualisationconventionnelle à haute fréquence et la vélocimétrie par images de particules. Les principales contributions de la présente étude portent sur les quatre aspects suivants: (1) une description détaillée des structures d'écoulement diphasique au sein des poches de cavitationquasi stables, qui se caractérisent par un écoulement rentrant à faible vitesse existant en continu sous la cavité; (2) analyse de l'effet complexe de la cavitation sur les fluctuations de vitesses turbulentes; (3) identification et discussion de trois mécanismes distincts responsables de la transition vers un comportement instable périodique ; (4) analyse de l'effet d'échelle sur les comportements cavitants, dans le cas des profils Venturi étudiés.

  • Titre traduit

    Experimental study of the structure and dynamics of cavitating flows


  • Résumé

    Cavitation is a complex phenomenon involving mass transfer between liquid and vapour phase at nearly constant temperature. Advances in the understanding of the physical processes of cavitating flows are challenging, mainly due to the lack of quantitative experimental data on the two-phase structures and dynamics inside the opaque cavitation areas. In this thesis, partial cavitation developed in small convergent-divergent (Venturi) channels was studied experimentally in detail for a better knowledge of the physical mechanisms governing the cavitation instabilities. This was achieved by using an ultra-fast synchrotron X-ray imaging technique aided with conventional high speed photography and Particle Image Velocimetry. The main contributions of the present study can be summarized as follows: (1) detailed description of the two-phase flow structures in quasi-stable sheet cavitation, which is characterized by a low-speed re-entrant flow existing continuously underneath the cavity; (2) analysis of the complex effect of cavitation on turbulent velocity fluctuations; (3) Identification of three distinct mechanisms responsible for the transition of sheet-to-cloud cavitation, with a discussion of the differences between them; (4) analysis of the scale effect on cavitation in the studied Venturi flows.