Contrôle génétique et moléculaire du développement de la graine et de l'accumulation des réserves : le rôle du nucelle

par Jing Lu

Projet de thèse en Biologie

Sous la direction de Enrico Magnani et de Loïc Lepiniec.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Sciences du Végétal : du gène à l'écosystème , en partenariat avec IJPB Institut Jean-Pierre Bourgin (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 18-10-2016 .


  • Résumé

    La structure des graines est un élément essentiel de la production agricole, car elle détermine leur composition et les rendements. Sous l'influence de la sélection naturelle et de la domestication, les plantes à fleurs ont développé un large éventail de structures de graines. Trois grands types d'architectures ont été caractérisés selon les rapports des volumes de l'embryon, l'albumen et du nucelle d'origine maternelle. Le rôle de l'albumen et de l'embryon sont relativement bien décrits. On connaît moins bien le nucelle et sa transformation en périsperme qui accumule pourtant la majorité de réserves nutritives chez les pseudo-céréales. Pourtant, les pseudo-céréales, comme l'amarante, le blé noir ou le quinoa par exemple, connaissent un intérêt agronomique croissant. Le projet vise à mieux comprendre les mécanismes génétiques et moléculaires qui contrôlent le développement et la répartition des réserves dans le nucelle de la graine d'Arabidopsis et d'Amarante.

  • Titre traduit

    Genetic and molecular control of seed tissue and nutrient partitioning: the role of the nucellus


  • Résumé

    Flowering plants evolved a large spectrum of seed architectures through natural and human selection. Seeds are shaped by the coordinated development of three genetically different components: embryo, endosperm and maternal tissues. The relative contribution of each tissue to seed mass varies considerably among species and underlies different nutrient-storing strategies. Three types of seed architectures have been characterized according to the volume ratios of embryo, endosperm, and the nucellus maternal tissue. While the roles of endosperm and embryo have been partially elucidated, less is known about nucellus development. We have started to characterize the antagonistic development of nucellus and endosperm in Arabidopsis seeds. The project aims at deciphering the molecular mechanisms that govern nucellus- versus endosperm-based seed structure and storage strategy in Arabidopsis and Amranthus.