Anthropologie philosophique de la grande vulnérabilité, de l'éthique à l'ontologie

par Sylvie Pandele

Projet de thèse en Philosophie pratique

Sous la direction de Éric Fiat.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de OMI - Organisations, Marchés, Institutions , en partenariat avec LIPHA - Laboratoire Interdisciplinaire d'Etude Politique HANNAH ARENDT (laboratoire) depuis le 15-11-2016 .


  • Résumé

    Mon projet de thèse vise à construire une anthropologie de la grande vulnérabilité. Il s'agit de penser l'homme en situation de grande vulnérabilité c'est-à-dire de déterminer la façon dont les multiples défaillances dans ses capacités d'autonomie viennent configurer son êthos et spécifier son rapport au monde. Définir la posture la plus adaptée à l'accompagnement de la personne vulnérable constituera le deuxième temps de notre recherche. Notre hypothèse sous jascente est que la personne en grande vulnérabilité, éloignée de l'affairement et l'inauthenticité, est plus proche que quiconque de la manifesteté de l'Etre. Prendre soin de la grande vulnérabilité, en ce qu'elle convoque à l'acte essentiel de soigner et bâtir, dépasse le simple paradigme éthique et ouvre à la dimension ontologique de la découverte de l'Etre.

  • Titre traduit

    Philosophical anthropology of great vulnerability : from ethics to ontology


  • Résumé

    The purpose of thesis project is to build an anthropology of great vulnerability. First, it requires to think out the situation of the persons in great vulnerability, i.e.to determine how the numerous defects in their capacity of autonomy come to shape their "êthos" and their relationship to the world. We then intend to define the most suitable position to accompany the vulnerable persons. As an underlying hypothesis, we posit that the persons in great vulnerability, being kept away from busyness and inauthenticity, are closer than anyone to the manifestness of Being (in the sens of Heidegger). From ethics to ontology...