Développement de stratégies thérapeutiques dans les dystrophies musculaires

par Camille Vaubourg

Projet de thèse en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Isabelle Richard.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Structure et Dynamique des Systèmes Vivants , en partenariat avec Approches génétiques intégrées et nouvelles thérapies pour les maladies rares (laboratoire) et de Université d'Évry-Val-d'Essonne (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    Développement de stratégies thérapeutiques pour la myopathie de Duchenne La myopathie de Duchenne est une maladie génétique sévère et létale provoquant une dégénérescence progressive de l'ensemble des muscles de l'organisme. Il s'agit d'une maladie génétique liée à l'X touchant un garçon sur 3500 naissances. Elle est due à des mutations perturbant la phase du gène DMD, responsable de la production de la dystrophine, une protéine importante pour la résistance de la fibre musculaire au stress mécanique se produisant lors des contractions. Il n'existe pas à l'heure actuelle de traitement curatif pour cette maladie. La myopathie de Duchenne est une maladie génétique sévère et létale due à des mutations dans le gène DMD. . Il n'existe pas à l'heure actuelle de traitement curatif pour cette maladie. Ce projet vise à développer et tester sur des modèles cellulaires du type cellules souches induites humaines (iPS) et sur des modèles animaux des stratégies thérapeutiques d'édition du génome basé sur la technologie CRISPR/cas9. Cette technologie est dérivée d'un système adaptatif bactérien de réponse à une infection phagique et est basée sur l'utilisation d'une nucléase et d'ARN guides ciblant une région du génome. Le laboratoire est intégré dans une unité INSERM localisée au sein de Généthon, un institut crée par l'Association Française contre les myopathies. Cet institut a pour vocation de mettre en place des traitements de thérapie génique pour les patients atteints de maladies rares. Planning de travail sur les 3 ans : 1ere année : Mise au point et validation des outils d'édition. Génération des modèles cellulaires et animaux. 2ème année : Caractérisation des modèles et des réponses aux modifications génomiques. Test de différents systèmes de vectorisation in vivo. 3ème année : Définition des conditions optimales d'efficacité et de tolérance.

  • Titre traduit

    Development of therapeutic strategies for muscular dystrophies


  • Résumé

    Development of therapeutic strategies for Duchenne muscular dystrophy Duchenne muscular dystrophy (DMD) is a severe and lethal genetic disease causing progressive degeneration of all muscles. DMD is an X-linked genetic disorder affecting one boy in 3,500 births. DMD is caused by out-of-frame mutations of the DMD gene, responsible for the production of dystrophin, a protein important for the resistance of the muscle fiber to contraction induced mechanical stress. There is currently no cure for this disease. This project aims to develop and test on cellular models based on human iPS cells (iPS) and in animal models therapeutic strategies. The technology of genome editing based on the CRISPR/Cas9 system, a bacterial adaptive response to phage infection and uses a nuclease and guide RNAs targeting a region of the genome. The laboratory is integrated into an INSERM unit located within Genethon, an institute created by the French Association against Myopathies. This institute aims to develop gene therapy treatments for patients with rare diseases. Planning work on the 3 years: 1st year: Development and validation of tools for editing. Generation of cell and animal models. Year 2: Characterization of patterns and responses to genomic changes. Testing of different in vivo delivery systems. 3rd year: Defining optimal efficacy and safety conditions.