Circuits courts alimentaires : vers des organisations logistiques plus durables ?

par Brewenn Metayer

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Corinne Blanquart.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de VTT - Ville, Transports et Territoires , en partenariat avec SPLOTT - Systèmes Productifs, Logistique, Organisation des Transports et Travail (laboratoire) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    L'augmentation de la demande de produits alimentaires issus des circuits courts s'est récemment opérée ; provoquée par une prise de conscience individuelle et collective des enjeux de développement durable. Pour autant la croissance du nombre d'exploitants commercialisant leurs produits en circuit court ne relève pas d'un fait généralisé. Le coût à la fois économique et environnemental de ces schémas de distribution pénalisent les producteurs, avec en cause une non-optimisation de la logistique. Bien qu'il existe des solutions logistiques adaptées, pouvant viabiliser sur le long terme l'acheminement des produits alimentaires en circuit court, des freins subsistent à l'adoption de ces pratiques organisationnelles. Sur le plan théorique, la thèse suit le corpus du courant évolutionniste, où les organisations productives sont caractérisées par des routines, à la fois facteurs de stabilité mais aussi sources de changement. La modification de certaines actions répétitives devient alors possible grâce à l'amélioration des connaissances. Dès lors, l'hypothèse à vérifier stipule que les dynamiques d'apprentissage organisationnel aboutissent au changement des routines du système logistique des circuits alimentaires. Une série d'entretiens auprès des producteurs sur différents terrains permettront ainsi d'explorer cette hypothèse. In fine l'identification de l'importance de l'apprentissage dans le changement de la logistique sous-entend une réflexion sur l'organisation de cet apprentissage auprès des agriculteurs ; notamment lorsque celui-ci est dirigé par les pouvoirs publics qui se placent comme un acteur de premier plan dans l'adoption des circuits courts alimentaires.

  • Titre traduit

    Short food supply chain : to more sustainable logistical organisation ?


  • Résumé

    Food produces of short supply chains demand has newly increased ; caused by a collective and individual awareness of sustainable development issues. However, the number of farmers marketing their produces in a short supply chain pattern does not growth everywhere. The cost both economical and environmental, of these distribution patterns penalises farm operators, because of non-optimisation of logistics. Although adapted logistical solutions exist, which can make sustainable on a long term way the delivery of food in short supply, some drags remain against the organisational practices acceptance. On a theoretical level, the thesis follows the evolutionist school of though, in which productive organisations are defined by routines, factor of both stability and change. Some repetitive rules modifications could be possible thanks to the knowledges improvement. So the hypothesis to check, specifies that organisational learning dynamics result to routines changes in the food supply chains logistical system. A series of interviews of producers living on different territories thus allow to explore this hypothesis. In fine learning significance identification in logistical change suggest a planning on the organisation of this learning ; particularly when is managed by public powers, who are leading the short supply chains adoption.