Conception d'un algorithme de vision par ordinateur « top-down » dédié à la reconnaissance des sillons corticaux

par Léonie Borne

Projet de thèse en Imagerie et physique médicale

Sous la direction de Jean-François Mangin et de Denis Riviere.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Electrical,Optical,Bio: PHYSICS_AND_ENGINEERING , en partenariat avec Unité d'analyse et de traitement de l'information (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    Les plissements du cortex caractérisent de manière unique chaque être humain. Ils apparaissent pendant le dernier trimestre de grossesse, pendant la mise en place de l'architecture cérébrale. Les motifs de ces plis sont impactés par les spécificités de cette architecture propres à chaque individu. Ils pourraient donc dévoiler les signatures de certaines anomalies du développement à l'origine de pathologies psychiatriques. Le laboratoire d'analyse d'images de Neurospin développe depuis 25 ans un programme de recherche visant à mettre en évidence de telles signatures grâce à la conception d'outils de vision par ordinateur dédiés qu'il diffuse à la communauté (http://brainvisa.info). Le travail de thèse proposé doit permettre de faire émerger une nouvelle génération d'outils en tirant partie des très grandes bases de données collectées par la plateforme nationale CATI (http://cati-neuroimagin.com). Il s'appuiera sur un environnement de visualisation hors norme localisé à la maison de la simulation (http://www.maisondelasimulation.fr/) qui permettra de manipuler des dizaines de milliers de cerveaux. Le fil conducteur de la thèse est la modélisation des mécanismes de reconnaissance « top-down » nécessaires pour pallier les faiblesses des démarches « bottom-up » développées jusqu'à présent.

  • Titre traduit

    Design of a top-down computer vision algorithm dedicated to the recognition of cortical sulci


  • Résumé

    We are seven billion humans with unique cortical folding patterns. The cortical folding process occurs during the last trimester of pregnancy, during the emergence of cortical architecture. The folding patterns are impacted by architectural features specific to each individual. Hence, they could reveal signatures of abnormal developments that can lead to psychiatric syndroms. For the last 25 years, the image analysis lab of Neurospin has been designing dedicated computer vision tools to tackle the research of such signatures. The resulting tools are distributed to the community (http://brainvisa.info). The proposed phD project aims at the emergence of a new generation of such tools building upon the opportunity to learn the folding variability from the very large databases collected by the CATI French platform (http://cati-neuroimagin.com). The work will benefit from an outstanding visualization environment provided by the “Simulation house” in order to manipulate several tens of thousands of brains (http://www.maisondelasimulation.fr/en/index.php). The focus of the thesis is modeling top-down recognition mechanisms to overcome weaknesses of the current bottom-up systems.