Les plateformes numériques à la conquête de la ville, émergence et diffusion de nouveaux modèles urbains ? Une enquête à Detroit

par Aida Apedo

Projet de thèse en Aménagement de l'espace, Urbanisme

Sous la direction de Mustafa Dikec et de Jonathan Rutherford.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de VTT - Ville, Transports et Territoires , en partenariat avec Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés (Noisy-le-Grand, Seine-Saint-Denis) (laboratoire) depuis le 03-10-2016 .


  • Résumé

    Cette thèse propose de faire la généalogie de l'émergence des plateformes numériques dans la fabrique urbaine sur cette dernière décennie à travers une enquête sur deux cas d'étude : la création d'une plateforme de crowdfunding (financement participatif) pour financer des projets urbains et les conflits liés au déploiement sur des aires urbaines du ride-hailing (plateformes de VTC). L'analyse propose le concept d'investir l'urbain, à la fois comme espace et comme idée, pour interroger ce phénomène social et urbain de l'affirmation d'une posture sur la ville de ces plateformes numériques et les effets liées aux efforts de territorialisation. Il s'agit d'une analyse multiniveaux qui prend en compte les différentes échelles tout en restant centrée sur la ville de Detroit (Etat-Unis) où coexiste plusieurs modèles de (re)développement urbain mêlant pratiques formelles et informelles afin de souligner le rôle des agents et facteurs locaux engagés dans les processus de normalisation de la place et du rôle des plateformes numériques dans les affaires urbaines. En s'éloignant de de l'idée selon laquelle il faudrait "gouverner" les conséquences, cette thèse pose la théorie STS d'une co-construction entre technologie et milieu urbain. Elle met la lumière sur les moyens mis en œuvre: stratégies de coalition, espaces de diffusion des idées et des pratiques, gestion des conflits etc. A l'opposé des villes dominant les formes de gouvernance, la diversité des forces en présence sur le territoire de Detroit permet d'aborder trois points: la création et la circulation de modèle(s), les nouveaux agencements urbains et enfin la question des justifications sociales. Le but est donc d'identifier les continuités, les évolutions et les ruptures dans les manières de faire et de penser la ville autour de ces technologies présentées comme solutions urbaines.

  • Titre traduit

    Digital platforms for the city and urban development, rise and spread of new urban models? Case study analysis in Detroit


  • Résumé

    This thesis realize a genealogy of the rise of digital platform in the urban fabric over the last decade with two case study: first, the creation of a crowdfunding platform designed to finance urban projects and the spread of ridehailing in urban areas. I propose the concept of "investir" the urban (to self invest in and to inaugurate) to question the statement made on cities by platforms themselves and the effects of their territorialization as a social phenomena. The thesis is multi-level analysis which takes into consideration scales while being focus on the city of Detroit (Michigan, USA) where coexist different models and practices of urban development. Using the STS theory of mutual construction of technology and the urban, I develop three points: the creation and circulation of models, urban agancement and social justifications. The aim is to identify continuity, evolution and disruption in the fabric of the developed around these technology presented as urban solutions.