Le contrôle de gestion en Afrique : réflexions à partir du cas de Djibouti.

par Moussa AWALEH OSMAN

Projet de thèse en Sciences de Gestion

Sous la direction de François Meyssonnier.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de EDGE - Ecole Doctorale de Sciences Economiques et Sciences de Gestion (Nantes) depuis le 01-11-2016 .


  • Résumé

    Aujourd’hui, nous avons une connaissance assez suffisante sur les pratiques de contrôle de gestion des pays développés. Par contre, elle est à sa phase exploratoire ou reste encore méconnue dans les pays subsahariens à faible taux d’industrialisation. L’article de Bampoky et Meyssonnier (2012), lauréat du prix de la FIDEF en 2014, a été l’un des rares travaux complets sur le sujet à avoir mené doublement une étude quantitative et une étude qualitative sur les entreprises au Sénégal. Alors, cette présente thèse de doctorat poursuit le même cadre de travail de cette dernière étude et a pour objectif de contribuer à la connaissance empirique de la réalité du contrôle de gestion en Afrique, notamment celle de Djibouti. Elle sera envisagée sous forme d’une thèse sur travaux intitulée : « le contrôle de gestion en Afrique : réflexions à partir du cas de Djibouti » et serait composée de trois articles et d’une introduction générale. Le premier article portera sur « les pratiques de contrôle de gestion dans les entreprises de Djibouti ». Quant au deuxième article, il abordera « l’Emergence et l’institutionnalisation des professions de la comptabilité, du contrôle et de la finance à Djibouti ». Le dernier article portera sur « Le contrôle de gestion en Afrique francophone : enjeux et perspectives » et sera en collaboration avec François Meyssonnier, Boniface Bampoky et Abdallah Mohammed.


  • Pas de résumé disponible.