MEMBRANES HYBRIDES NANOSTRUCTUREES POUR APPLICATION EN PILES A COMBUSTIBLE

par Alia Akrout

Projet de thèse en Chimie et Physico-Chimie des Matériaux

Sous la direction de Sara Cavaliere et de Mélanie Taillades.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Sciences Chimiques Balard , en partenariat avec ICGM - Institut Charles Gerhardt de Montpellier (laboratoire) et de AIME - Agrégats, Interfaces, Matériaux pour l'Energie (equipe de recherche) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    Ces travaux de thèse ont pour objectif le développement de nouvelles membranes hybrides composites, à base d'argiles fonctionnalisées intéressantes pour leurs propriétés hygroscopiques et de renfort. Ces membranes seront ensuite couplées à des nanofibres obtenues par électrofilage pour améliorer la résistance mécanique, et à des capteurs de radicaux pour limiter la dégradation chimique. Les matériaux composites seront également utilisés en tant que conducteurs protoniques dans les couches catalytiques de manière à optimiser l'interface membrane-électrode. Des caractérisations physico-chimiques et électrochimiques ainsi que des caractérisations in situ des Assemblages Membrane/Electrodes (AMEs) obtenus avec ces nouvelles membranes composites seront réalisées.

  • Titre traduit

    Nanostructured hybrid ionomer membranes for hydrogen PEMFC


  • Résumé

    Developing of novel hybrid membranes with clay functionnalized interesting for there hygroscopic properties and reinforcement. These membranes will be assembled with nanofibers Manufactured by electrospining method in order to Improve mechanical resistance. Encapsulation of radical scavengers inside the membrane will be done to limitate chemical degradation. The composite materials will also be used as protonic drivers in catalytic layers in order to optimize the interface membrane electrode.