Interaction dipole dipole dans des vapeurs denses d'alcalins confinées en cellules nanométriques.

par Tom Peyrot

Projet de thèse en Physique quantique

Sous la direction de Antoine Browaeys et de Yvan Sortais.

Thèses en préparation à Paris Saclay en cotutelle avec l'Université de Durham , dans le cadre de Ondes et Matière , en partenariat avec Laboratoire Charles Fabry (Palaiseau, Essonne) (laboratoire) , Optique quantique (equipe de recherche) et de Institut d'optique théorique et appliquée (établissement de préparation de la thèse) depuis le 03-10-2016 .


  • Résumé

    Les interactions dipoles-dipoles modifient la lumière transmise à travers un milieu constitué d'atomes lorsque ce dernier est dense. Pour atteindre des fortes densités deux possibilités sont connues actuellement. La première consiste à piéger des atomes froids dans des pinces optiques. La seconde consiste à augmenter la densité par le biais de la température. Dans le deuxième cas l'utilisation de cellules nanométrique permet d'effectuer des experiences de spectroscopie. La caractérisation de ces milieux peut permettre une meilleure comprehension des vapeurs d'alcalin afin de réaliser des senseurs atomiques miniatures.

  • Titre traduit

    Dipole dipole interaction for alkali vapors confined in nanocells.


  • Résumé

    The dipole-dipole interactions alter the light transmitted through a medium consisting of atoms when it is dense. To achieve the high densities two options are currently known. The first is to trap cold atoms in optical tweezers. In the second case, nano-cells are used to perform spectroscopy experiments because of the large optical densities. The understanding of such complex media is a step forward in the miniaturisation of atomic sensors.