Conception et production d'anticorps non immunogéniques : application à des anticorps anti-salmonelles, des pathogènes classés comme agents du bioterrorisme.

par Raphaël Sierocki

Projet de thèse en Biochimie et biologie structurale

Sous la direction de Bernard Maillere et de Stéphanie Simon.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Innovation thérapeutique : du fondamental à l'appliqué , en partenariat avec Service d'Ingénierie Moléculaire des Protéines (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 03-10-2016 .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est d'obtenir des anticorps thérapeutiques non immunogéniques chez l'homme, qui protègent des infections par des Salmonelles. Les Salmonelles sont considérées comme des agents potentiels du bioterrorisme en raison des infections digestives qu'elles peuvent provoquer. Ces anticorps seront produits à partir des séquences d'anticorps murins protecteurs développés au SPI. Les séquences de ces anticorps seront dé-immunisées par modification des séquences immunogéniques (épitopes T) qu'ils contiennent grâce à la connaissance des mécanismes de l'immunogénicité récemment identifiés au SIMOPRO et aux algorithmes de déimmunisation développés au LIST. Des banques de variants seront exprimées à la surface de levure et criblées pour leur capacité de reconnaissance des antigènes cibles. Les meilleurs variants seront évalués pour leurs propriétés protectrices in vivo au SPI et immunogéniques in vitro au SIMOPRO.

  • Titre traduit

    Design and production of non immunogenic antibodies : application to antibodies anti- Salmonella, pathogens classified as agents of bioterrorism


  • Résumé

    The objective of this project is to obtain therapeutic antibodies non immunogenic in humans that protect from Salmonella infections. Salmonella are considered as potential agents of bioterrorism as they can cause serious intestinal infections. Antibodies will be produced from murine protecting antibodies recently developed by the SPI. Antibody sequences will be de-immunized by the modification of immunogenic sequences (T cell epitopes) they contain. This will be achieved thank to the mechanisms of immunogenicity recently revealed in SIMOPRO and de-immunization algorithms developed in LIST. Libraries of variants will be expressed at the surface of yeasts and screened for their capacity to recognize targeted antigens. The best variants will be further evaluated for their protective in vivo properties in SPI and in vitro immunogenicity properties in SIMOPRO.