Prise de traitements hormonaux et risque de mélanome cutané dans la cohorte E3N

par Iris Cervenka

Projet de thèse en Santé publique - épidémiologie

Sous la direction de Marina Kvaskoff.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Santé Publique , en partenariat avec CESP - Centre de recherche en Epidemiologie et Santé des Populations (laboratoire) , Générations et santé (Mode de vie, gènes et santé : épidémiologie intégrée trans-générationnelle) (equipe de recherche) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    L'hypothèse de l'hormono-dépendance du mélanome cutané est en débat dans la littérature depuis de nombreuses années. Dans ce contexte, il est essentiel de mieux connaitre l'impact potentiel de la prise de traitements hormonaux sur le risque de ce cancer mortel. L'objectif de ce projet est d'étudier l'influence de la prise de traitements hormonaux (contraceptifs oraux, traitements de l'infertilité, progestatifs pris seuls avant la ménopause, traitements hormonaux de la ménopause) sur le risque de mélanome cutané chez les femmes. Le projet sera conduit à partir de la cohorte E3N (Etude Epidémiologique auprès de femmes de l'Education Nationale) qui porte sur ~100 000 femmes âgées de 40 à 65 ans à l'inclusion en 1990. L'étude contient des données détaillées sur le profil pigmentaire, l'exposition solaire et la prise de traitements hormonaux des participantes, ainsi que sur la survenue de mélanome cutané, dont les cas sont confirmés par histologie (761 cas confirmés entre 1990 et 2011).

  • Titre traduit

    Hormonal treatment use and cutaneous melanoma risk in the E3N cohort


  • Résumé

    Some studies suggest an influence of steroid hormones on the risk of melanoma. However, this hypothesis is still controversial in the scientific literature. The Project aims to explore the role of hormones treatments in the risk of melanoma. It will especially focus on oral contraceptives, infertility treatments, progestin taken alone before menopauses and hormonal treatments for menopauses. The project will be based on the large cohort E3N, for which data are available concerning the pigmentary phenotype, sun exposure, hormonal treatments use, and medical data. Some additional information on pigmentary characteristics and sun exposure, available for a portion of the cohort E3N, will be used. Those very detailed data are from the E3N-SunExp case-control study launched in 2008.