Analyse des relations entre décision et action, une approche par la perspective naturaliste de la décision

par Sylvain Mondon

Projet de thèse en Sciences de gestion spécialité Prospective, innovation, stratégie, organisation

Sous la direction de Anne Marchais-Roubelat.

Thèses en préparation à Paris, HESAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire (Paris) , en partenariat avec Laboratoire interdisciplinaire de recherche en sciences de l'action (Paris) (laboratoire) et de Equipe de management (equipe de recherche) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    Certains des développements les plus récents du courant de la perspective naturaliste de la décision (NDM) se rapprochant des terrains d'application traditionnels des sciences de gestion, nous nous interrogeons sur la nature et le sens de ces évolutions en regard des fondements de la NDM. Le courant de la NDM s'est construit en opposition ouverte et durable à l'approche standard normative dérivée de la théorie des jeux et s'en distingue notamment par la nature de la relation entre décision et action. Nous cherchons donc à savoir si la nature de la connaissance créée est inchangée lorsque le périmètre de la NDM est élargi. Les dimensions explorées se situent au niveau des terrains d'application, de la temporalité et des méthodes d'observation. La méthodologie repose sur une approche empirique, qualitative et exploratoire à partir de l'appareillage méthodologique de la NDM couplé à une analyse longitudinale.

  • Titre traduit

    Analysis of relationship between decision and action, a naturalistic decision making approach


  • Résumé

    Some of the latest developpements of Naturalistic decision making (NDM) community are becoming closer to traditionnal application fields of management science, our intention is to question the nature and the sense of those evolutions with respect to the grounds of NDM. The NDM stream was created in clear and long-lasting opposition to normative standard approach coming from game theory espacially by way of a different nature of the relationship between decision and action. Our intention is to know if the nature of newly created knowledge is still unchanged when extending the limits of NDM. We are exploring the dimensions of application fields, temporality and observation methods. Methodology is based on an emprirical qualitative and exploratory approach consisting in using NDM methods coupled with longitudinal analysis.